meilleurs-bars-montreal

Où boire un verre à Montréal ? Les 10 meilleurs bars

Vous ne savez pas où boire un verre à Montréal ? Vous cherchez les meilleurs bars pour étancher votre soif ? Suivez le guide. Par Johanna et Fabien

La joie de vivre à Montréal est légendaire depuis l’époque de la prohibition, lorsque la ville était le lieu de prédilection pour les Ontariens et les Américains qui ne boivent pas d’alcool.

Aujourd’hui, la fête fait toujours rage, comme en témoignent les files d’attente du week-end devant les clubs du boulevard Saint-Laurent et de la rue Crescent. Mais si les boîtes de nuit ne sont pas votre tasse de thé, vous trouverez de nombreux bars de bon goût, et souvent des cuisines qui valent le déplacement. Découvrez notre sélection des meilleurs bars de Montréal.

Flyjin

Ouvrez une porte discrète, descendez un escalier décoré de papier peint doré et empruntez le couloir le plus long et le plus étroit que vous n’ayez jamais vu : au bout se trouve ce bar clandestin en sous-sol, l’un des lieux les plus chics du Vieux-Montréal.

Les cocktails saisonniers présentent des saveurs intéressantes et des ingrédients asiatiques, notamment du saké, du vin de prune, du whisky japonais et du soju (vodka coréenne). Prenez l’Ichigo Monkey Business, une concoction wowsa-yowsa de rhum, de Campari, de jus d’agrumes, de sirop de rose et d’hibiscus, et pour couronner le tout, de Red Bull au pamplemousse.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Brasserie Harricana

Située sur l’artère principale du Mile Ex, le quartier en plein embourgeoisement au nord du Mile End, la Brasserie Harricana est une grande brasserie d’angle avec beaucoup de lumière naturelle et un design stimulant.

Laissez tomber les cocktails et les quelques vins et concentrez-vous sur la bière. Il y a toujours une succulente sélection de bières maison de saison, des ales aigres au fruit de la passion aux stouts crémeux de style irlandais, des IPA de style anglais aux blondes de riz fermentées au saké blanc. Faites l’expérience complète avec un vol de 20 $, comprenant quatre verres de 5 onces de la bière maison de votre choix.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Buvette Chez Simone

Avec son intérieur conçu par Zébulon Perron, La Buvette a apporté le cool sur l’avenue du Parc avant tout le monde. La petite terrasse du porche d’entrée mène à une ambiance chaleureuse marquée par la brique apparente, beaucoup de bois roussâtre et des luminaires suspendus faits de fils néon-orange.

Orienté autour d’un bar en forme de fer à cheval, l’espace dispose d’un réseau de tables étroites en largeur de comptoir – parfait pour favoriser les conversations intimes en groupe. La carte met l’accent sur des bouteilles de vin à des prix raisonnables, souvent dans la fourchette des 40 dollars ; pensez aux nouvelles découvertes et aux choix audacieux de petits établissements vinicoles indépendants. Il y a également une vaste sélection de vins au verre.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Loïc

Ce bar à vin, qui occupe un grandiose bâtiment néoclassique sur Notre-Dame à Saint-Henri, est lumineux grâce à de vastes fenêtres et un décor de bistrot aéré et sans chichis. Le sommelier Charles Tarzi a élaboré une petite carte des vins intelligente, avec de nombreux choix au verre, tous axés sur la buvabilité et les processus de production naturels ou biodynamiques. Cela signifie : de délicieux rieslings, chenins blancs et gamays qui s’adaptent tous à la nourriture de saison. Ici, l’esprit est détendu et facile : buvez bien, mangez bien, et tout ira bien ensemble.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

The Coldroom

Entrez dans ce bar semi-secret en sonnant la cloche à côté de la grande et imposante porte noire à l’angle des rues Saint-Amable et Saint-Vincent, et l’un des barmans vous fera entrer. Descendez les escaliers et traversez le couloir au plafond bas et voilà : vous êtes arrivé au Coldroom, un lieu souterrain littéralement chaud.

Cet élégant bar clandestin, créé par Kevin Demers, le célèbre Flyjin, a charmé non seulement l’élite montréalaise du clubbing, mais aussi une liste toujours plus longue de superstars internationales. À l’instar du décor, les boissons sont classiques avec une touche de nouveauté. Essayez le Japanese Highball (whisky Toki avec zeste de citron et soda) ou le savoureux Kingfisher (gin Citadelle avec amontillado Lustau sherry, Cocchi Americano, saumure de câpres et curcuma).

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Nhâu Bar

Au Nhâu Bar, un bar en sous-sol mystérieux et d’un autre monde, les cocktails – qui ne sont pas exclusivement vietnamiens, mais ont tendance à avoir des influences asiatiques – font appel à la créativité, au piquant et aux ingrédients non traditionnels.

Prenez le magnifique Pandan Sour, servi dans un grand coupé, qui mélange du rhum avec du pandan (une plante d’Asie du Sud-Est ressemblant à la vanille), du kombu et du citron vert, ou le Nhâu Shell, une boisson pour deux personnes qui combine du vin de fraise avec de l’Oloroso, de la tequila, des framboises, du fruit de la passion et de l’ananas dans une conque.

Le menu du chef Ross Louangsignotha est rempli de best-sellers de Hà upstairs, sous forme de bouchées de cocktail. Les ailes de poulet bien-aimées, les buns bao (ceux aux crevettes croustillantes sont particulièrement addictifs), les morceaux de brocoli frits et les rouleaux impériaux croustillants sont tous proposés.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Córdova

Le design blanc étincelant de Córdova, ses couleurs vives et son bar en bois blond donnent l’impression d’un rayon de soleil. Les plantes ajoutent un souffle de verdure, et la discrète bande-son alterna-pop lui confère une vibration qui lui est propre. Les cocktails classiques – Négronis, Old Fashioned, Martinis – sont une valeur sûre ici. Il y a aussi un bon vin blanc au robinet et des bouteilles de 750 millilitres de Labatt 50, la tendance old-is-new-again des bars hipster de la ville. Sur tous les plans, le prix est correct dans cet endroit lumineux de Saint-Henri.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Le Vin Papillon

Troisième établissement de la famille des chefs Joe Beef et Liverpool House, cet étroit bar à vins est situé deux portes plus bas que ses frères et sœurs de Notre-Dame Ouest.

La copropriétaire, Vanya Filipovic, est une habituée de Joe Beef depuis le premier jour, et cette carte des vins est son bébé ; elle change constamment et reflète sa curiosité inépuisable et son nez pour les produits les plus cool et les plus originaux de l’Ancien Monde, y compris des bouteilles de Hongrie, de Grèce, de Pologne et de France. Le tableau noir change continuellement, offrant une gamme de plats comme le canard, le jambon de la maison, le maquereau fumé et le fromage de chèvre.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Atwater Cocktail Club

Ce club très couru de la Petite Bourgogne, situé sur Atwater et appartenant aux propriétaires du Foiegwa voisin, attire une foule de trentenaires branchés à la recherche de boissons après le dîner.

Vous y trouverez des bulles au verre et à la bouteille, de la bière et du vin. Mais ce sont les cocktails qui sont impeccables, du classique Old Fashioned aux boissons maison inventives comme le Bonne Maman : Jim Beam, porto, liqueur de mûre, sirop de vanille et baies mixées avec du citron et du thym.

Il y a aussi un élément de spectacle ; le Smoke Show, par exemple, en fait partie. Sœur du Foiegwa, l’Atwater Cocktail Club propose un menu complet, comprenant des amuse-gueules haut de gamme (escargots à l’ail, terrine de saumon) et des plats principaux (spaghettis aux truffes, frites de steak Black Angus).

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Bar El Pequeño

Avec seulement 150 pieds carrés de surface, ce minuscule bar du Vieux-Montréal est le plus petit du Canada. L’espace lumineux, anciennement une boutique de cadeaux, comprend deux tabourets de bar, une table debout et un petit bar coincé entre les grandes fenêtres d’un côté et la brique apparente de l’autre.

Le menu, assez court, propose quatre plats : un daiquiri, un mojito, un rhum-coca et un El Presidente (rhum Havana Club de trois ans d’âge, rhum brun Plantation Original, vermouth, liqueur d’agrumes et grenadine). Il n’y a qu’un seul article au menu, mais il est superbe : l’équipe s’est rendue à Miami pour apprendre à perfectionner le sandwich cubano, et elle a réussi.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Alexandraplatz

Imaginez un garage à côté d’un parking dans un quartier industriel (Mile-Ex) : c’est Alexandraplatz. Ouvert en saison, ce grand espace intérieur-extérieur est doté d’une porte de garage coulissante, ce qui lui permet de se fondre dans son environnement.

Il y a quelques places assises dans une enceinte en bois sur la rue elle-même, mais la plupart des places sont à l’intérieur, autour de longues et étroites tables communes et de tabourets assortis. La courte carte des cocktails maison va du classique (comme un Dark & Stormy pur et dur) au créatif (comme le Ginger Lime Sake, avec du saké au gingembre, de l’eau tonique et du jus de citron vert frais).

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Bar Pamplemousse

L’ambiance légère, aérée et sorbitique du Pamplemousse est une bouffée d’air frais dans le Quartier latin, qui ne dépareillerait pas à Miami. L’équipe de l’établissement a parcouru le Québec pour établir la liste des bières, avec 20 bières locales allant des bières acidulées et des bières de fruits de saison aux stouts et aux ales fiables.

Les nouveaux visiteurs devraient essayer la Pretty Bastard, une stout crémeuse aux notes de café, de chocolat et de vanille, ou la Buenos Dias, une ale au citron vert mexicain, à l’écorce d’orange et au sel marin. La carte comprend également des cidres, des kombuchas, et une petite sélection de vins et de cocktails.

Supervisé par le chef Pelo Brisson-Tsavoussis, un ancien de Joe Beef, le menu met en vedette des plats français et antillais grillés au feu : asperges rôties, chou-fleur jerk, pizza profonde au poulet au beurre, crevettes nordiques avec mayo au curry vert et côtes de griot haïtiennes avec plantains frits.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Henrietta

Henrietta, un bar lumineux et aéré qui a l’ambiance d’une taverne portugaise dans un quartier qui est à moitié Outremont, à moitié Mile End et Plateau adjacent, met l’accent sur les vins naturels de l’Ancien Monde, y compris du Portugal (essayez le Tejo 2015 à un prix raisonnable).

Le Goldeneye, par exemple, mélange du rhum brun avec du citron vert, de l’orgeat, des épices jerk et des amers, et le Betty Flanagan mélange du jus de mandarine avec du brandy, du jus de citron, des amers et de la bière de gingembre. Selon le nombre d’assiettes à partager que vous commandez, vous pouvez prendre une bouchée ou un repas complet ici.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Dominion Square Tavern

Entrez dans ce bar du centre-ville de Montréal et vous aurez l’impression d’avoir remonté le temps jusqu’aux années 1930. L’équipe derrière le Baldwin Barmacy, le Whisky Café et le Balsam Inn a restauré un restaurant-bar montréalais de 1927, lui donnant une gloire qu’il n’a probablement jamais eue.

Aujourd’hui, les cabines rembourrées d’un riche cuir caramel et le bar en bois foncé ont un aspect historique et majestueux. Les cocktails signature, servis dans des verres vintage éclectiques, comprennent le Canuck, un mélange sucré et acidulé de bourbon, de sirop d’érable canadien, de jus de citron et d’Amers d’Angostura. La sélection de plats de pubs anglais va des bouchées rapides aux repas complets : Les plateaux de Ploughman (pâtés, cornichons et fromages servis avec un morceau de pain), les Scotch eggs, les bangers and mash, le rôti du dimanche et le sticky toffee pudding servi à la mode.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Big in Japan Bar

Grâce à ses rideaux de velours et à son long bar brillant en forme de U, situé à l’angle du boulevard Saint-Laurent et de la rue Rachel, le Big In Japan ressemble à un bar clandestin de grande classe. On y trouve une belle sélection de sakés et de sojus, ainsi que le Suntory Toki, un whisky japonais à essayer.

Les cocktails de la maison sont également fabuleux ; le Tokyo Mule est une concoction vive, de type Mojito, à base de saké, de sirop de gingembre, de soda, de citron vert et de menthe, et le Rum Sour est un mélange délicieusement sucré de rhum, de citron vert et de sirop de fève tonka. Les classiques sont également de niveau expert – cocktails au champagne, Negronis, Manhattans – et le punch est une invitation instantanée à la fête.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos