• Menu
  • Menu
meilleurs-bars-paris

Où boire un verre à Paris ? Les 10 meilleurs bars

Vous ne savez pas où boire un verre à Paris ? Vous cherchez les meilleurs bars pour étancher votre soif ? Suivez le guide. Par Johanna et Fabien

Le temps est révolu où un verre du vin dans une cave locale ou un martini au gin sec au bar de votre hôtel étaient les seules options pour une soirée bien arrosée en ville. Grâce à l’Experimental Cocktail Club, qui a donné naissance à un groupe impressionnant de mixologues talentueux – dont beaucoup ont ensuite ouvert leur propre bar -, les endroits où siroter des boissons inventives ne manquent pas à Paris. Qu’ils soient cachés derrière une machine à laver ou les murs en marbre d’un palais du XVIIIe siècle, les endroits de cette liste offrent une boisson pour tous les goûts, des cocktails artisanaux à votre nouveau vin préféré. Découvrez notre liste des meilleurs bars de Paris.

Candelaria

Depuis son ouverture en 2011, le Candelaria s’est hissé au sommet de nombreuses listes de “meilleurs bars de Paris”, notamment en restant cinq ans sur la liste des 50 meilleurs bars du monde. Si le personnel du bar a connu une certaine rotation depuis son ouverture, les boissons elles-mêmes n’ont jamais faibli et l’équipe change souvent les choses en jouant avec des ingrédients thématiques comme l’avocat et le Mezcal. En fait, ils stockent une grande sélection de l’alcool fumé à base d’agave et proposent un vol de dégustation à 34 $. La carte des cocktails rend hommage aux pays d’Amérique latine avec des boissons comme l’El Sombreron guatémaltèque, composé de tequila blanche Altos, de vermouth Otto’s, d’hibiscus et de tonic au poivre rose.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Le Mary Celeste

Depuis son ouverture dans le haut Marais en 2013, c’est devenu un véritable hotspot de quartier pour les locaux et les visiteurs qui viennent autant pour la nourriture que pour les cocktails. L’endroit étant la troisième ouverture de l’équipe de Quixotic derrière Glass et Candelaria, il n’est pas surprenant que les cocktails ici soient inspirés. Chacun d’entre eux porte un nom astucieux comme le Double Identity, une courte liste d’ingrédients (dans ce cas, Cognac Pierre Ferrand 1840, Lillet Rouge, Sherry Lustau Pedro Ximenez, Kümmel), et une description française de cette boisson (“Gatsby possède deux visages ; celui de l’amour et de la tendresse, qui est floral et doux. Celui de la vengeance et de l’envie, qui peut faire peur”), suivie d’une citation appropriée pour la représenter (celle-ci vient naturellement de M. F. Scott Fitzgerald).

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Au Rendez-Vous des Amis

À une époque où tant d’autres bars parisiens ne sont que des pastiches touristiques d’eux-mêmes, Au Rendez-Vous des Amis est un favori du quartier qui se démarque. Les prix sont résolument bas – environ trois euros pour un verre de vin -, le service est sérieux et le décor est classiquement parisien. Parmi les plats phares du menu, citons la terrine de campagne maison, servie avec un gros morceau de pain de campagne, ou les escargots de Bourgogne.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Bar Hemingway

Bien qu’il ait fait peau neuve après une rénovation de plusieurs millions de dollars, le lieu, connu pour avoir été libéré des nazis par l’auteur Ernest Hemingway, conserve son charme d’antan avec ses banquettes en cuir capitonné et ses tabourets de bar. Une autre chose qui, heureusement, n’a pas changé : le légendaire chef barman Colin Field. Le bon vivant, vêtu d’un smoking blanc (avec son nom brodé sur la poche), place joyeusement vos boissons, chacune avec sa propre rose rouge ou rose parfumée, devant vous tout en regardant profondément dans vos yeux (et apparemment votre âme). Bien qu’il ait créé le menu – qui est plein de variations sur des classiques tels que le Clean Dirty Martini, servi avec un cube congelé de jus d’olive, et le Ritz Pimms avec, bien sûr, de nombreux ingrédients secrets en plus du soda au gingembre, du champagne et des garnitures de fruits, concombres, menthe fraîche et cerises griottines – il préfère choisir pour vous. Et une fois sous le charme de son Sir-Mix-A lot, vous direz probablement simplement OK.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Le Comptoir Géneral

Demandez au propriétaire Étienne Tron ce qu’est cette boutique du Canal Saint-Martin, et il est probable qu’il qualifie Le Comptoir Général de “musée”. En effet, il est construit dans une grange directement sur le canal, et il est rempli de toutes sortes de fauteuils anciens, d’affiches et de lampes vintage, et de toutes sortes de bric-à-brac que vous pouvez imaginer. La carte des cocktails a un penchant nord-africain et comprend des boissons lumineuses, souvent tropicales. Et si vous êtes un amateur de bière, vous trouverez une grande sélection d’obscures IPA et de brassins biologiques.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Bisou

Il n’y a pas de menu dans ce petit bar du boulevard du Haut Marais. Tout dépend de ce que vous aimez – et de ce que le barman a envie de préparer. Vous discutez de votre alcool et des saveurs de votre choix avec la personne qui prépare les boissons, et voilà ! Un cocktail mystérieux apparaîtra. Compte tenu de sa petite taille et de son ambiance romantique, cet endroit est idéal pour un rendez-vous ou un petit groupe d’amis, principalement de la génération Instagram (le bar est habillé en rose millénaire).

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Septime La Cave

Situé juste au coin de Septime – reconnu comme l’un des meilleurs restaurants français contemporains de Paris, voire de toute la France – La Cave, comme on l’appelle, est le petit frère branché. Le vin est le maître mot ici ; chaque jour, La Cave propose 10 choix de verres en rotation, et la liste tend à favoriser les petits producteurs, la biodynamie et les vins naturels de toute l’Europe. Si vous ne savez pas par où commencer, les barmans vous guideront dans la bonne direction, et très probablement vers quelque chose d’unique.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Moonshiner

Votre première pensée sera : “Suis-je au bon endroit ?” et “Puis-je commander une part ou dois-je prendre une tarte entière ?”. Le bar est situé derrière une petite pizzeria en activité. Le Moonshiner, sombre et lunatique, est un véritable bar clandestin, avec des meubles Art déco comme des miroirs gravés et de vieux tourne-disques. L’endroit est plutôt jeune (entre 20 et 30 ans), un mélange de Parisiens, d’expatriés et de touristes. La plupart d’entre eux sont sérieux en ce qui concerne leur alcool. La carte propose quelques cocktails classiques, comme le Old Fashioned, mais la majorité des suggestions portent des noms amusants, avec un mélange de sirops et de liqueurs intéressants ; lors d’une récente visite, nous avons vu des noms comme “Money Time” et “Back to Basil”.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Harry’s New York Bar

Les cabines en cuir rouge et le bar en bois du Harry’s Bar New York datent du début du XXe siècle. Hemingway et Sartre ont bu ici ; George Gershwin a composé “An American in Paris” sur le piano de l’étage – l’histoire et le lien avec les États-Unis font de ce bar une institution pour les expatriés et les touristes. La carte comprend des classiques comme le Side Car, le Dry Martini, le Stinger et, bien sûr, le Bloody Mary (à commander à tout moment de la journée, pas seulement au brunch !)

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

CopperBay

Le décor d’inspiration marine donne à cet endroit sans prétention un air de vacances : des nuances de bleu et de vert, des cordes drapées au plafond (entre les indispensables ampoules Edison) et des minerais de bois accrochés comme art mural. Le menu, qui change selon les saisons, se présente sous deux formes : écrit à la main en script sur un rouleau de papier géant derrière le bar et via un jeu de cartes qui expliquent les composants de chaque cocktail par une lourde description et un graphique circulaire coloré. Bien qu’ils puissent préparer tout ce que vous voulez, les spécialités valent la peine d’être essayées, comme le Petit Artichaut, composé d’un whisky infusé au beurre de noix, d’amers, de sherry Pedro Ximenez et de Guinness. Ils proposent également une sélection de bières (de la brasserie parisienne Demory), des cidres d’Appie, et du vin naturel blanc ou rouge au verre ou à la bouteille.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Danico

Nico de Soto est en quelque sorte une légende du cocktail : Après avoir fait ses débuts au sein de l’Experimental Cocktail Group (et remporté plusieurs prix, dont celui du barman le plus influent au salon Cocktail & Spirits de Paris en 2014), il a ouvert son propre établissement à New York, appelé Mace. Danico est son premier projet pilote de retour sur son territoire et c’est un succès certain. Si le menu change selon les saisons, son format facile à digérer ne change pas : Chacun des 12 cocktails est accompagné d’une description (en anglais) qui indique comment la boisson est servie (secouée, gazeuse, mélangée, etc.) et quel est son goût (“fumé et soyeux”, “amer et tropical”, “bleu et schtroumpf”, etc. ) La dernière fois que nous avons visité l’établissement, le muraliste Supakitch avait dessiné des illustrations originales pour accompagner chaque boisson, comme celle d’un jeune Macaulay Culkin pour le Home Alone (à base de vin chaud épicé et de Prosecco) ou d’Elvis Presley pour l’Elvis Parsley (à base de cachaca, de rhum, de banane, de persil et d’absinthe).

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Tigre

Comme il se doit, le Tiger est couvert de plantes suspendues et en pot, de papier peint en feuilles de palmier et de carreaux de mosaïque verts. La décoration mise à part, cet endroit est entièrement consacré au gin. La carte est riche de 130 variétés différentes, dont le Tanqueray et le Forest Dry. Vous pouvez opter pour un simple tonic fait maison, ou pour un mélange garni d’une orange confite ou d’un brin de lavande. Les options ne manquent pas, comme le “Last Call” avec un soupçon d’absinthe, du jus d’ananas et de la cannelle.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Mabel

Les trentenaires qui ont peut-être dépassé le stade de la fête, mais qui apprécient l’ambiance et la qualité des boissons, viennent ici pour les cocktails à base de rhum (il y a plus de 150 variétés différentes parmi lesquelles choisir). Le propriétaire et barman en chef, Joseph Akhavan (qui vient de Mama Shelter), sait comment mélanger ses cordiaux, ses arbustes et ses sirops faits maison. Des concoctions comme le Nutty By Nature et le Trader Who ? sont tellement chargées d’ingrédients que vous risquez d’être pompette rien qu’en essayant de les déchiffrer. Mais en un rien de temps, vous ferez à nouveau l’éloge de la liqueur de votre jeunesse.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Lavomatic

Pas besoin de pièces de monnaie ni d’assouplissant pour entrer dans ce bar, caché derrière ce qui semble être des machines à laver et des séchoirs en état de marche. Il suffit de trouver la porte de droite déguisée en machine à laver (juste en face de l’entrée), de l’ouvrir et de monter l’étroit escalier en bois. Vous vous retrouverez bientôt dans un espace moderne, éclairé par des lampes fluorescentes et doté de quelques poufs en tissu Brillo pour vous asseoir et siroter un verre. La carte des cocktails offre un éventail de mélanges éclectiques – certains restent là, d’autres sont saisonniers ou opportuns, comme une récente concoction de slushy bleu faite en l’honneur du nouveau film Star Wars – vous pouvez également commander du vin naturel ou de la bière comme La Marise de Belgique.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Night Flight

Il y a une élégance sans prétention dans cet espace, situé à l’intérieur de l’hôtel Bachaumont, juste à côté de l’artère piétonne de la rue Montorgueil dans le 2e arrondissement. Le long bar, l’ambiance feutrée et la musique de fond légère en font un lieu idéal pour un rendez-vous, un verre en solo avec un livre ou, si vous pouvez obtenir l’une des quelques tables, un groupe amical. Le menu provient de l’Experimental Group – la royauté des cocktails à Paris – donc il est inventif et intriguant. La Nuit Blanche, par exemple, est composée de trois types de rhum, de thé chai, d’épices, de fruits et d’eau de coco et est présentée dans une montagne de bulles au sommet du verre.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos