que-visiter-gratuitement-venise

Les 10 meilleures activités gratuites de Venise

Bien entendu, vous devrez vous acquitter d’un droit d’entrée pour visiter les pavillons de la Biennale d’Architecture de Venise. Mais il y a bien d’autres œuvres d’art, humaines et naturelles, que vous pourrez apprécier gratuitement, ou à moindres frais.

L’île de San Giorgio Maggiore

L’île de San Giorgio dispose des plus beaux points de vue sur la Sérénissime, donnant sur le Palais des Doges et le Grand Canal, et la basilique historique, bâtie en 1555 par Andrea Palladio, est un monument incontournable. La visite de l’édifice est totalement gratuite, et son intérieur, plutôt austère, possède tout de même deux œuvres du Tintoret – La Cène (Ultima Cena) et La Manne (la Raccoltadellamanna) – ainsi que des tableaux de Carpaccio et Palma. Un ascenseur vous emmènera jusqu’au sommet du clocher pour seulement 5 euros, tout en vous épargnant les longues files d’attente qui encerclent le Campanile de Saint-Marc (dont l’ascension vous coûtera 8 euros). Le panorama que vous offre le clocher de la basilique n’a pourtant rien à envier à celui du haut monument de brique, situé en plein centre-ville.

Le monastère et les jardins de la basilique appartiennent à la Fondation Cini, qui organise régulièrement des expositions gratuites dans le StanzedelVetro, magnifique bâtiment en verre datant des années 1950. Pendant la Biennale, une étonnante installation de piliers dorés s’érige à proximité de l’arrêt de vaporetto, créée par l’architecte allemand Heinz Mack.

Ouvert tous les jours de 9 h 30 à 18 h 30. Vaporetto San Giorgio.

Le CasinoVenier

Au 18e siècle, à l’époque du célèbre Giacomo Casanova, plus de 100 casini étaient disséminés dans toute la Cité des Doges, somptueux mais intimes salons où l’aristocratie se rencontrait, dansait, flirtait, et surtout, jouait. Le plus exquis d’entre eux peut toujours être visité, accueillant de nos jours les locaux de l’Alliance Française de Venise.

Le Casino Vernier fut construit en 1750, et occupe le premier étage d’un immeuble relativement quelconque, donnant sur l’étroit canal Barateri. En montant l’escalier ancien, en poussant sa lourde porte, rien ne vous aura préparé à l’opulent décor du salon principal :le Casino, au sol entièrement fait de marbre, arbore de luxuriantes moulures, fresques et miroirs de Murano. Il est aujourd’hui surtout utilisé comme lieu d’expositions d’art.

4939 Ponte dei Bareteri, San Marco. Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 13 h, puis de 15 h à 18 h. Vaporetto Rialto.

Le Scala Contarini delBovolo

Portant bien son nom d’ « escalier en escargot », ce petit palais doit probablement se classer dans les premières places des meilleurs sites cachés à traquer à Venise, perdu dans d’étroites rues, non loin du Rialto. Du Campo San Bartolomeo, au pied du pont du Rialto, suivez les panneaux jaunes pour l’Accademia jusqu’à Campo Manin, où un petit panonceau, assez difficile à remarquer, indique la direction de la Scala. Après avoir déambulé à droite et à gauche, vous déboucherez soudainement dans une minuscule cour entièrement dominée par un imposant escalier en colimaçon habillé d’arcades.

Le palais en lui-même, construit pour la famille Contarini au 14e siècle, était pour ainsi dire assez commun, de l’extérieur, avant que cet escalier gothique remarquable soit accolé à sa façade, en 1499.

4299 Corte dei Risi, San Marco. Vaporetto Rialto

La « Chiesa dei Gesuiti »

Bien qu’officiellement dénommé « église Santa Maria Assunta », ce grandiose édifice baroque est davantage célèbre pour l’ordre des Jésuites qui a ordonné sa construction en 1715, lui donnant son surnom populaire. Non seulement l’entrée est entièrement gratuite, mais la gesuiti possède aussi une importante collection de peintures et de sculptures en trompe-l’œil. Dans l’église principale, vous pourrez admirer les œuvres du Titien et du Tintoret, qui demeuraient à proximité, tandis que la sacristie abrite pas moins de 20 tableaux de Palma le Jeune.

Juste à côté se trouve un ancien monastère jésuite qui, après avoir servi d’école, d’hôpital et de caserne militaire, a été récemment restauré et transformé en logements étudiants, dont le cloître et un café sont dorénavant ouverts au public.

Campo dei Gesuiti, Cannaregio. Ouvert tous les jours de 10 h à midi, puis de 16 h à 18 h. Vaporetto Fondamente Nove.

La basilique Santa Maria dellaSalute

Dominant l’entrée du Grand Canal et connue sous son surnom de « La Salute », c’est l’un des édifices religieux préférés des Vénitiens. Construits en 1681 pour marquer la survie de la Sérénissime d’une épidémie mortelle de peste, la monumentale façade baroque et le dôme de la Salute, créés par l’architecte Baldassare Longhena, forment une silhouette emblématique sur la ligne d’horizon de Venise.

Vous y découvrirez aussi des œuvres d’art majeures, y compris des peintures du Titien et du Tintoret, ainsi qu’un ponton tendu entre les deux rives du Grand Canal, permettant aux fidèles de traverser les flots pour célébrer la fête DellaSalute.

Fondamenta della Salute, Dorsoduro. Ouvert tous les jours de 9 h à midi, puis de 15 h à 17 h 30. Vaporetto Salute.

La fabrique de couleurs d’Orsoni

Nichée dans une calme rue de Cannaregio, à proximité de l’ancien Ghetto Juif, il s’agit de la plus ancienne fabrique de mosaïque de Venise, où sont produits de magnifiques carreaux de verre, ainsi que les feuilles d’or utilisées sur certains des plus célèbres monuments – la cathédrale Saint-Paul, la SagradaFamilia de Barcelone, le Sacré-Cœur de Paris et la basilique Saint-Marc.

Vous pouvez téléphoner à l’avance pour prévoir une visite gratuite de l’atelier, qui comprend une explication de la fabrication de la traditionnelle mosaïque de verre, suivie d’une visite à la « bibliothèque des couleurs », collection de milliers de morceaux de verre, présentant une kyrielle de couleurs et teintes différentes.

1045 Corte dei Vedei, Cannaregio, +39 041 2440002, orsoni.com. Vaporetto Guglie

La Bibliothèque marcienne (BibliotecaMarciana)

Rares sont les touristes rêvant de passer leurs vacances à visiter un hôpital, mais l’Ospedale Civile de Venise ne ressemble à aucun autre. Installé dans l’immense Scuola Grande di San Marco, datant du 15e siècle, sa façade à l’allure d’un gâteau de mariage domine le Campo San Giovanni e Paolo, et une fois que vous traversez le grand hall d’entrée, avec son sol de marbre, vous pourrez admirer un ancien cloître, et de verdoyants jardins.

Récemment le premier étage, la Sala San Marco, a été ouvert au public, qui y découvrira une vaste bibliothèque médicale, abritant une collection assez terrifiante d’anciens instruments médicaux et illustrations anatomiques, mais aussi d’excellentes reproductions de chefs-d’œuvre de Bellini, Donato et le Tintoret, à l’origine peintes pour décorer la Sala, mais qui sont maintenant exposées à l’Accademia.

Ospedale Civile, Campo SS Giovanni e Paolo, Cannaregio. Ouvert du jeudi au samedi, de 9 h 30 à 12 h 30, puis de 14 h à 17 h. Vaporetto Fondamente Nove.

Le cimetière de San Michele

De l’arrêt du vaporetto à Fondamente Nove, il ne vous faudra que quelques minutes pour atteindre les murs de briques rouges et les grands cyprès qui entourent le cimetière de Venise, situé sur l’île de San Michel. Alors que la plupart des touristes préfèrent continuer jusqu’à l’arrêt suivant, l’île de Murano et ses souffleurs de verre, cela vaut la peine de faire une halte à San Michel. L’église de l’île est magnifique. Elle fut bâtie, tout en marbre d’Istrie, par l’architecte de la Renaissance Mauro Codussi, en 1469, et abrite de magnifiques cloîtres et de paisibles jardins, même si malheureusement la plupart de ses peintures l’ont quittée pour rejoindre les collections des musées.

Le cimetière est une création beaucoup plus récente, au début du 19e siècle, et bien qu’il soit le lieu de sépulture de quelques célébrités, comme Ezra Pound et Joseph Brodsky, Diaghilev et Igor Stravinsky, vous y verrez aussi d’étonnantes statues, surplombant les tombes des gondoliers, ainsi qu’une section protestante, avec les sépultures de voyageurs du Grand Tour, qui terminèrent leur périple à Venise.

Île de San Michele. Ouvert tous les jours de 7 h 30 à 18 h. Vaporetto Cimitero.

La maison du Tintoret

Bien qu’il y ait une plaque apposée sur la façade, il n’est malheureusement pas possible de visiter le grand palais où Jacopo Tintoretto a vécu et peint ses chefs-d’œuvre. Cependant, ce coin reculé de Cannaregio vaut le détour pour les uniques curiosités vénitiennes qu’il abrite. L’angle de la Fondamenta dei Mori est marqué par une statue blanche bien reconnaissable, arborant un nez de métal, du négociant grec Rioba, tandis qu’à l’entrée de la maison du Tintoret se trouve une autre statue flamboyante d’un commerçant maure portant un turban.

Au rez-de-chaussée de la maison se trouve la BottegadelTintoretto, un atelier d’impression dirigé par l’aimable artiste local Roberto Mazzetto, ouvert aux visiteurs. D’autres statues maures ornent le Campo dei Mori et, au-dessus d’un pont menant à l’église Madonna dell’Orto, au fond de la demeure, se trouve une étrange fresque, représentant un marchand arabe traînant un énorme chameau.

Le Tintoret est enterré dans la Madonna dell’Orto, qui abrite plusieurs de ses peintures, mais dont l’entrée est payante.

3400 Fondamenta dei Mor. Vaporetto Orto

La basilique Saint-Marc

Bien qu’il soit aisé de penser que tous les sites touristiques de Venise imposent un droit d’entrée, il est surprenant de voir que le plus célèbre de la Sérénissime, la basilique Saint-Marc, ne fait pas payer ses visiteurs. Dominant la Piazza San Marco avec sa façade digne d’un conte de fées – bien que vous deviez vous attendre à ce qu’au moins une partie soit en rénovation – la basilique est le symbole ultime de la gloire passée de Venise, et ses intérieurs, tout en dômes, sont marqués par de complexes mosaïques, belles à couper le souffle.

Sachez cependant qu’une fois à l’intérieur, il faudra vous délester de quelques euros si vous souhaitez visiter le Musée de Saint-Marc, le Trésor ou admirer le fastueux retable, la Pala d’Oro.

Piazza San Marco, basilicasanmarco.it. Ouvert du lundi au samedi, de 9 h 45 à 17 h, le dimanche de 14 h à 16 h. Vaporetto San Marco Vallaresso.

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *