que-visiter-voir-athenes-faire-monument

Les 17 meilleures attractions touristiques à voir à Athènes

Vous visitez Athènes le temps d’un week-end ou plus ? Dans cet article, j’ai rassemblé pour vous les meilleures activités que vous devez faire et les choses à voir absolument lors de votre visite à Athènes : musées, quartiers, sites touristiques, attractions, monuments, restaurants et bien d’autres encore…

Athènes est une ville tentaculaire fondée entre les fameuses sept collines et entourée de montagnes majestueuses. Habité depuis plus de 3 000 ans, le site d’Athènes est largement connu comme le berceau de la civilisation occidentale et de la démocratie. Composé d’un immense centre-ville, de quartiers urbains et d’une vaste zone où s’étend la métropole, Athènes est un mélange confus entre édifices historiques et modernes.

La ville est notamment célèbre pour ses ruines antiques, ses sites archéologiques et ses monuments. Quoi qu’il en soit, Athènes ne se résume pas à cela. Cette ville animée est également appréciée pour la richesse de sa culture, de sa vie nocturne, mais aussi pour les sports. Dans cet article, nous allons vous offrir un aperçu de quelques-unes des activités que vous pouvez faire à Athènes.

17. Le Temple d’Athéna Niké

Il y a quelque chose d’indescriptible et qui évoque la grâce dans le Temple d’Athéna Niké qui trône au sommet de l’Acropole depuis 420 av. J.-C. Athéna était la déesse de la guerre et de la sagesse. Nikéest le mot grec qui désigne la victoire. C’est dans ce temple que les anciens Grecs priaient pour la victoire,notamment pour la guerre qui les opposait à la cité de Sparte. Le temple a été détruit au 17e siècle lors d’une guerre entre les Vénitiens et les Turcs, mais a été reconstruit ensuite. Le temple est notamment célèbre pour le « drapé mouillé » (un type de sculpture dans lequel « tissu » est drapé sur un corps nu) réalisé avec une virtuositéinégalée sur une statue qui représente Athéna ajustant sa sandale.

16. Anafiotika

Mais il n’y a pas que des ruines à voir à Athènes. Entre l’ancien et le moderne, vous trouverez le pétillant Anafiotika, un quartier certes ancien, mais qui vaut le détour. Cette partie pittoresque d’Athènes est située juste au pied de l’Acropole, au nord du quartier historique de Pláka. Anafiotika a été construit par les travailleurs de l’île d’Anafi dans les années 1860 sur l’ordre du roi Otto I. La plupart des maisons ont été détruites dans les années 1950 afin de permettre la réalisation de fouilles archéologiques, mais 45 de ces maisons sont encore debout et sont identiques à ce qu’elles étaient à l’époque. Les maisons sont construites selon les principes de l’architecture cycladique typique avec les murs blanchis à la chaux, style qui rappelle l’allure des édifices dans les îles grecques. Ces modestes maisons sont encore habitées aujourd’hui et beaucoup sont décorées avec des bougainvilliers colorés qui courent sur les façades.

15. Musée Benaki

Le musée Benaki, installé dans l’ancienne demeure de la famille Benaki, abrite une collection d’œuvres d’art exceptionnelles qui représentent les différentes évolutions de la culture grecque. Les collections comprennent 120 000 œuvres d’art couvrant une période commençant à la préhistoire et allant jusqu’à nos jours. Avec 181 000 livres, c’est la plus grande bibliothèque musulmane de Grèce, bien qu’ils soient seulement présentés dans l’une des quatre ailes du musée. Le musée possède également une vaste collection d’art asiatique. Le musée a ouvert ses portes en 1934 lorsque les Benakis ont fait don de leurs quelque 37 000 objets d’origine islamique et byzantine. D’autres dons au cours des années ont fait du Musée Benaki l’un des plus beaux musées de Grèce.

14. Le Jardin national

Construit au cœur d’Athènes, le jardin national est une vraie oasis de verdure pour toutes vos escapades ensoleillées de l’après-midi. Le jardin jouxte le Palais Royal, aujourd’hui devenu le Parlement du pays. Le jardin national a été ouvert au public en 1923. C’est un endroit calme et paisible, loin de l’animation de la ville,où vous pourrez vous détendre au milieu des plantations soignées et fleuries. En plus des plantes, vous pourrez admirer des statues et de sublimes parterres de fleurs et même quelques ruines antiques. Vous y trouverez également le Zappéion, qui entoure l’ancienne salle de congrès construite au 19e siècle.

13. Le stade panathénaïque

Bien que construit par les anciens, le stade panathénaïque occupe une place particulière dans l’histoire du sport. Le stade, qui date d’environ 300 av. J.-C., a été reconstruit en 144 de notre ère, et a accueilli plusieurs Jeux olympiques. Plus important encore, c’est depuis ce stade que la flamme olympique entame son périple avant d’arriver finalement dans le pays organisateur. Dans l’antiquité, le stade accueillait un festival religieux dédié à la déesse Athéna tous les quatre ans. La structure actuelle a été restaurée au 19e siècle pour la première édition des Jeux olympiques modernes après être restée inutilisée pendant plusieurs siècles. Le stade panathénaïque peut accueillir 50 000 spectateurs et est tout simplement le plus grand stade au monde entièrement construit en marbre. Le stade est bien évidemment l’une des attractions majeures à voir à Athènes.

12. Monastiraki (Planifiez votre visite)

Les voyageurs qui aiment faire du shopping ne manqueront pas de se rendre à Monastiraki, un énorme marché et quartier commercial dans le secteur historique d’Athènes. En semaine, vous y trouverez un marché classique avec des boutiques de souvenirs. Le week-end, il se transforme en un immense marché aux puces, avec des vendeurs qui proposent leurs articles sur des stands et des tapis à même le sol essayant de trouver preneur pour leur bric-à-brac. Vous pourrez acheter des antiquités, mais aussi toute sorte d’objets farfelus. Monastiraki est l’un des meilleurs quartiers commerçants d’Athènes, parfait pour acheter des vêtements, des icônes et des souvenirs, ou encore vous asseoir à la terrasse d’un café pour regarder les gens passer. Vous pouvez bien sûr marchander, mais méfiez-vous des fausses antiquités fabriquées dans despays à bas coût, mais proposées au prix des vraies.

11. Odéon d’Hérode Atticus

L’Odéon d’Hérode Atticus était – et est encore – l’un des hauts lieux de la musique à Athènes. Construit en 161 au pied de l’Acropole par HérodesAtticus pour honorer la mémoire de sa femme, l’amphithéâtre pouvait accueillir plus de 6 000 personnes dans des gradins abrupts. Hélas, il fut détruit par les envahisseurs cent ans plus tard, pour être ensuite ressuscité dans les années 1950. Il accueille le festival annuel d’Athènes, une célébration annuelle qui met en vedette des artistes internationaux. L’Odeon est également un endroit exceptionnel pour assister à des spectacles grecs classiques. Bien qu’un toit couvrait le théâtre au moment de sa construction, toutes les représentations se font aujourd’hui à ciel ouvert.

10. Le Musée de l’Acropole d’Athènes

C’est l’un des musées qu’il faut avoir vu si vous passez à Athènes. Le nouveau musée de l’Acropole, situé à proximité du pied de la colline qui surplombe la ville, abrite la plus grande collection d’architecture grecque et de sculptures antiques, notamment de splendides statues de la déesse Athéna et le célèbre « Éphèbe de Critios ». Le musée devait initialement être construit à temps pour les Jeux olympiques de 2004, mais son ouverture a été retardée en raison de problèmes juridiques. Le musée dispose de cinq étages et expose plus de 4000 artefacts. Les expositions permanentes présentent la Frise du Parthénon, la Statue d’Athéna, les couleurs de Koré et la galerie duParthénon.

9. Le Mont Lycabette

Pour des soirées romantiques, des couchers de soleil magnifiques et une vue panoramique à couper le souffle sur Athènes, une escapade au mont Lycabette est tout simplement parfaite. Point culminant d’Athènes, il permet aux visiteurs de contempler tout le bassin de l’Attique et de la mer Égée. Les plus courageux pourront aussi monter jusqu’à la chapelle de Saint-Georges située au sommet. Vous pourrez boire un petit café en amoureux ou profiter d’un délicieux dîner romantique. Pour commencer l’ascension, les visiteurs doivent emprunter le chemin qui commence au bout de la rue Aristippou dans le quartier de Kolonaki. Le sentier continue ensuite sur les flancs de la colline. Les visiteurs peuvent également prendre le funiculaire qui part des rues Ploutarchou et Aristippou.

8. Musée archéologique national

Pour les visiteurs qui aiment les expositions d’art, il n’y a pas de meilleur endroit à visiter en Grèce que le Musée archéologique national. Vous y verrez plusieurs collections d’artistes contemporains, mais aussi des œuvres datant de l’antiquité. Le musée possède également une impressionnante collection du néolithique. Vous pourrez contempler de petits vases, des outils, des vases en argile et d’autres petits objets façonnés qui font partie des objets les plus anciens jamais découverts qui remontent au 7e millénaire avant notre ère. Avec plus de trente salles où sont présentées des sculptures de toutes les époques, y compris les anciennes sculptures égyptiennes de Kouros, vous ne serez pas déçu.

7. La place Syntagma (Planifiez votre visite)

La place Syntagma est un arrêt obligatoire pour tous lestouristes qui passent des vacances à Athènes. La place est notamment célèbre pour la relève des gardes qui se déroule toutes les heures. Les Evzones ont pour tâche de garder la Tombe du Soldat inconnu. Vous y verrez aussi le bâtiment du Parlement hellénique. C’est aussi une passerelle pour rejoindre tous les quartiers de la ville grâce au trolley, au tramway et aux cars. Une fontaine, des statues antiques et deux grandes pelouses vous offriront un cadre parfait pour faire des photos souvenirs ou encore pour un pique-nique. La plupart des événements majeurs qui ont marqué l’histoire de Grèce ont été célébrés sur la place Syntagma. La place a aussi une fonction politique, c’est ici que le gouvernement de la junte militaire a été renversé en 1974. En plus du bâtiment du Parlement hellénique, vous pourrez aussi y admirer les hôtels historiques, le Grande Bretagne et le George II.

6. Le Temple de Zeus olympien

Le Temple de Zeus olympien ou plus simplement l’Olympiéion est connu pour être le plus grand temple de toute la Grèce. Il a fallu près de sept siècles pour terminer la construction de cet immense complexe. La construction a débuté en 515 avant J.-C. sur ordre de Pisistrate, mais le travail s’est arrêté, car ce dernier, comme son fils après lui, était perçu comme untyran par la population athénienne. Les travaux ont repris en 175 av. J.-C., mais furent à nouveau stoppés dix ans plus tard à la mort de l’architecte romain Cossutius. Sous le règne de l’empereur Hardian en 132 avant J.-C., le temple fut finalement achevé et dédié à Zeus. Il se dresse encore aujourd’hui et rappelle la grandeur de l’histoire grecque même si seulement 15 des 104 énormes colonnes sont encore debout. Elles font 17 mètres chacune et entouraient autrefois une cella (partie close du temple) où étaient placées deux grandes statues.

5. Érechthéion (Planifiez votre visite)

L’Érechthée ou Érechthéion est un temple construit en marbre pentélique, montagne grecque située en Attique. Il est situé sur l’Acropole, et c’est l’un des édifices légendaires de l’architecture grecque. Sa construction, entre 421 et 405, remonte à l’époque où le temple d’Athéna fut détruit par l’invasion perse. L’Érechthéion était autrefois un sanctuaire dédié à AthenaPolias, Érechthée et Poséidon. Les visiteurs peuvent accéder au sanctuaire d’Athéna en passant par le portique Est. Le portique Nord mène à la cella occidentale. Au portique Sud, vous trouverez le porche des Caryatides. Vous y verrez les six fameuses figures féminines dans leurs drapés qui soutiennent l’entablement, elles sont bien sûr le symbole de l’Érechthéion.

4. L’Agora (Planifiez votre visite)

Située au nord-ouest de l’Acropole, l’ancienne Agora d’Athènes était autrefois un marché et le centre de la vie athénienne. La population s’y retrouvait notamment pour y acheter toutes sortes de produits. C’était également un endroit où l’on se rencontrait pour parler de la politique, discuter affaires, de l’actualité, de la nature de l’univers et du divin. La démocratie grecque antique est littéralement née dans cet endroit unique véritable berceau de nos civilisations. C’est un endroit merveilleux où l’on peut encore ressentir l’atmosphère d’Athènes dans l’antiquité. Le temple d’Héphaïstos a été construit au 5e siècle avant J.-C. Et surplombe l’Agora depuis sa position élevée sur la colline d’AgoraiosKolonos. De style similaire, mais plus petit que le Parthénon, le temple se compose de 34 colonnes doriques soutenant un toit encore partiellement intact. C’est le temple le mieux préservé de toute la Grèce grâce à sa reconversion en église au 7e siècle.

3. Pláka

L’une des attractions touristiques les plus populaires de tout Athènes, le quartier de Pláka est situé au pied de l’Acropole et s’étend à jusqu’à Syntagma. Ce village est presque comme une île dans la ville, et c’est un moyen idéal de découvrir la culture grecque authentique. Le secteur est magnifique et vous y verrez de nombreux cafés, des arbres centenaires, des pergolas procurant une ombre bienfaisante et des rues pavées. La zone est réputée pour sa gastronomie, ses boutiques et ses cafés. Sur la rue Kydathineon, les visiteurs pourront se rendre au musée juif, au musée d’art populaire et à la célèbre Taverne Saïta qui sert de délicieux bakalairos et autres viandes grillées.

2. Parthénon (Planifiez votre visite)

Le Parthénon est évidemment le bâtiment le plus célèbre d’Athènes et même de toute la Grèce. Il se dresse majestueusement au sommet de l’Acropole et est considéré comme l’archétype de l’architecture dorique, le plus simple et épuré des styles architecturaux grecs. Le temple a été construit pour honorer la déesse Athéna Parthenos, la patronne d’Athènes, pour la remercier de protéger la ville pendant les guerres contre la Perse. Situé sur le site d’un ancien temple d’Athéna, on estime que le Parthénon a été achevé en 438 avant J.-C., lorsqu’Athènes était à son apogée. Symbole de la Grèce antique, le Parthénon est décoré de sculptures qui sont considérées comme des archétypes de l’art grec.

1. L’Acropole (Où se loger)

Aucune visite à Athènes ne serait complète sans un passage par l’Acropole, la plus célèbre des collines la capitale grecque. Impossible de ne pas vous y rendre puisque de nombreuses ruines remarquables s’y trouvent. Notamment l’ancienne citadelle à qui la colline doit son nom. Bien qu’elle s’élève à seulement 156 mètres de haut, l’Acropole est considérée comme un point culminant dans la culture grecque antique. Depuis le Parthénon placé au sommet, les voyageurs peuvent admirer des monuments antiques, mais aussi toute la ville moderne d’Athènes. Les édifices bâtis sur cette colline s’accordent parfaitement avec l’environnement naturel qui les entoure.

J’espère que cette liste de mes endroits préférés vous donnera quelques idées si vous ne savez pas quoi faire ou voir à Athènes. Si vous avez d’autres suggestions de monuments à visiter ou d’itinéraire à faire n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *