visite-san-francisco-faire

14 choses à faire et à voir à San Francisco

San Francisco, rien que le mot aux sonorités musicales, fait rêver. C’est à chaque fois ce qui m’arrive même aujourd’hui, et pourtant c’est une ville que j’ai appris à connaître. Mais le peut-on vraiment ? Car, il y a toujours quelque chose qui nous échappe. Cette ville tout à fait différente du reste des États-Unis en raison de sa pluralité culturelle, de son anticonformisme, de sa tolérance continue à interpeller, à émouvoir, à séduire.

Mais sa singularité se voit également dans son urbanisme. En comparaison avec d’autres villes, le centre-ville n’est pas oppressé par les gratte-ciel. Au contraire, dans plusieurs quartiers, les maisons victoriennes sont encore là, imposantes. Parsemées au gré des fabuleuses collines et des rues pentues, elles font de San Francisco l’une des plus magnifiques cités du monde.

Cette ville vous envoûtera, c’est certain, avec sa dimension humaine, ses innombrables quartiers, ses immenses musées, sa vie culturelle. Ses tramways, véritables icônes de la ville, parcourant ses rues, ses plages, jusqu’au symbolique pont rutilant du Golden Gate bien campé dans l’axe de la baie, donnent une autre dimension à cette ville pas comme les autres.

Si vous préparez un voyage dans cette somptueuse ville, nous nous permettons de vous proposer 14 choses à faire et à voir à San Francisco. À ne pas manquer !

Que faire à San Francisco ? Naviguer sur le quai des pêcheurs

Autrefois lieu préféré des pêcheurs italiens, Fisherman’s Wharf est l’une des destinations incontournables de San Francisco. Aujourd’hui, le quai des pêcheurs est plein de curiosités, de sons, de goûts. Si vous cherchez à divertir toute votre famille, je vous le conseille car il ne manque pas d’activités. De là, vous pourrez avoir des vues imprenables sur la baie de San Francisco et l’île d’Alcatraz. Si vous cherchez du sensationnel, pour vivre des moments uniques, vous pourrez parcourir des galeries sous-marines à l’aquarium de la baie, visiter le parc aquatique de Hyde Street Pier et naviguer à bord d’un submersible de la Seconde Guerre mondiale.

L’endroit abonde également en attractions familiales, et je vous conseille d’aller admirer au Pier 39 cette colonie de lions de mer qui bronzent à longueur d’années et donnant l’impression de poser pour une séance photos.

Parcourir le Golden Gate Park à vélo

Ce gigantesque parc qui s’étend sur 412 hectares est le plus fréquenté aux États-Unis. Il offre un cadre parfait pour les familles qui désirent profiter de la frénésie de la ville, tout en restant en symbiose avec la nature. Là, vous pourrez vous détendre, pique-niquer en famille ou entre amis.

Si vous êtes un passionné des randonnées pédestres, ou à vélo, vous pourrez le sillonner de bout en bout et vous offrir une escapade dans un environnement sain, verdoyant. Si c’est trop éreintant pour vous, vous pourrez explorer le jardin de thé japonais, ou visiter le musée de Young où se trouvent exposées des œuvres d’art à partir XVIIe siècle, des photographies, du textile.

Faire le plein à Baker Beach

Située au nord-ouest de San Francisco, Baker Beach est tout simplement paradisiaque, une carte postale créée divinement avec comme toile de fond le célèbre pont Golden Gate Bridge.

En y allant, vous allez sentir le sable fin caresser vos pieds, alors que vous vous dirigez vers la mer pour goûter au plaisir de la natation.

Si cela vous paraît un peu trop utopique, il y a le côté insolite, étrange de San Francisco, c’est l’essence même de la ville. Alors, ne soyez pas étonné si, un peu plus loin, vous voyez quelques nudistes en train de bronzer sous le soleil de Californie. En effet, la partie nord de la plage est plutôt naturiste.

Pour accéder à cette plage, vous devriez suivre le Boulevard Lincoln, ensuite vous prenez Bowley Street.

Que faire à San Francisco ? Flâner dans le quartier chinois

Crée dans les années mille huit cent, le quartier de chinatown de San Francisco regroupait au début un grand nombre d’immigrants chinois.

Pourquoi le visiter ? C’est la question que vous vous posez en catimini, tout au fond de vous-même. Eh bien, tout simplement parce que c’est un quartier particulier, différent, témoin de cette pluralité culturelle. Un quartier qui laisse planer un parfum d’exotisme qui vous transportera dans un autre temps, dans un autre espace. Il n’y a qu’à voir le Sing Chong building, ou la Banque de Canton.

En flânant dans les venelles et les rues du quartier chinois, vous allez tout voir : Des échoppes de fines herbes, des magasins de poteries, des vendeurs de rues, de la viande fraiche étalée à la boucherie du coin…

Je vous conseille même une petite visite culinaire où vous allez certainement savourer les merveilles culinaires authentiques comme les plats dim sum servis avec du thé.

Pérenniser les moments de bonheur au Palace of Fine Arts

Inspiré de l’architecture gréco-romaine, le Palais des Beaux-Arts incarne à merveilles les racines culturelles de San Francisco. Il avait été initialement bâti en 1915 à l’occasion de l’Exposition universelle Panama Pacifique et devait être déconstruit après l’événement. Mais les habitants trouvaient qu’il était magnifique, c’est pourquoi il est toujours là, imposant.

Il est souvent présenté comme le lieu le plus romantique de San Francisco, alors si vous êtes en galante compagnie ne laissez pas passer cette occasion de vous prendre en photos et d’immortaliser à jamais des moments de bonheur. Si vous êtes un aficionado de musique, on organise fréquemment sous le dôme historique de l’édifice différents concerts en direct.

Visiter Alcazar à San Francisco

À environ un kilomètre du littoral de San Francisco se trouve l’île Alcazar. Son nom dérive de l’espagnol alcatraces, qui veut dire « pélicans », car autrefois, l’île abritait une colonie assez considérable de pélican.

Vous avez certainement entendu certaines mauvaises rumeurs sur l’histoire de l’Alcatraz, ce monument éponyme. Il se trouve que c’est exact, car Alcazar était dans le temps un pénitencier et pas des moindres, c’était le bagne le plus connu des États-Unis.

Baptisé “The Rock”, c’était le pénitencier le plus craint des criminels et surtout il était inviolable, personne ne pourrait y fuir. La prison avait acquis ses lettres de noblesse quand elle enferma entre ses quatre murs, l’ennemi public no 1, Al Capone. Ce fut en 1934.

Devenu dès 1973 un musée d’État, la prison avait ouvert ses portes aux visiteurs. Alors, ne ratez pas cette occasion de découvrir l’univers assez singulier de cette prison qui paraissait parachutée en plein milieu de l’océan.

Et puisque vous allez rejoindre l’île par la mer depuis Pier 33, profitez d’une balade en bateau assez mouvementée durant laquelle vous allez gouter au plaisir de l’aventure.

Mais ce que je vous promets, c’est qu’après votre visite à Alcazar, vous déciderez de vous tenir peinard pour toujours.

Admirer les otaries sur le quai de Pier 39

Si vous aimez les fruits de mer de qualité et succulents, si vous aimez écouter les musiciens ambulants rétro et voir des otaries en liberté se délasser au soleil, Pied 39 est la destination incontournable de votre circuit à San Francisco.

Cette zone balnéaire, un authentique centre commercial sur l’eau, est essentiellement réputée pour sa large variété de restauration et de shopping, et, bien entendu, pour ses lions de mer à longues moustaches qui s’y étaient installés depuis 1990. Durant la saison estivale, l’animation est chaleureuse, effrénée : manèges, clowns, saltimbanques… Il serait dommage que vous n’en profitiez pas. Alors, si j’ai un conseil à vous donner, c’est d’y aller, vous ne le regretterez jamais.

Laisser sortir votre côté zen à Presidio

L’image qu’on se fait des USA, c’est que tout est gratte-ciel et presque sans horizon tellement ces hauts buildings cachent tout. Mais pour une fois, vous êtes un peu loin de la vérité, car The Presidio est le contre-exemple parfait. C’est la perle rare cachée de la ville, située entre le district de Richmond et Lower Pacific Heights.

Il y a plus de 200 ans, la région était une ancienne base militaire, et aujourd’hui, elle se distingue par d’innombrables zones boisées, des petits sentiers au charme unique parfaits pour les randonnées, des pistes cyclables pour tout le monde et des panoramas à couper le souffle sur l’Océan Pacifique et la baie de San Francisco.

Je vous recommande Presidio, car c’est un endroit parfait pour une petite déambulation paisible, un déjeuner sur l’herbe ou pour une immersion dans le passé si vous avez l’âme d’un adepte d’Histoire.

Laissez-vous tomber sous le charme de The Painted Ladies

San Francisco est une ville qui envoûte, ensorcelle par sa culture singulière, ses rues ineffables, mais également à travers ses maisons au style inégalable !

Bien entendu, vous avez certainement compris que les célèbres Painted Ladies de San Francisco mentionnées ici ne sont guère de splendides femmes aux charmes inouïs, mais plutôt des maisons au design particulier.

Ces maisons de style victorien se trouvent près d’Alamo Square et sont probablement l’une des attractions les plus photographiées de la ville. Alors, si vous êtes là, ne laissez pas passer cette occasion de vous prendre en photos avec votre famille et d’immortaliser les splendides Painted Ladies.

Visiter la Cathédrale Grace à San Francisco

Que vous ayez la fibre spirituelle ou non, la visite de la cathédrale épiscopale Grace est une occasion unique de découvrir une architecture vintage, d’un autre monde. Cette cathédrale imposante qui remonte à la fin des années 1800 est devenue actuellement un haut lieu de pèlerinage pour les fervents croyants comme pour les simples touristes du monde entier, un lieu de culte qui continue à attirer encore, à transmettre une sensation de profonde plénitude.

Ses activités ne manquent pas d’attraits, ainsi vous pourrez parcourir ses labyrinthes médiévaux, assister à un cours de yoga sur place ou faire l’expérience d’un service Evensong avec une chorale d’hommes et de garçons assistée par un accompagnement musical.

Faire un tour dans les Cable Cars

Visiter San Francisco sans faire une petite balade à bord des Cable cars, c’est comme si on avait raté quelque chose d’important, cela vous laissera sur votre faim, avec ce goût d’inachevé qui ne vous quittera plus.

Les Cable Cars, ces tramways à traction par câble, ont façonné l’histoire de San Francisco et fascinent encore les visiteurs depuis bon nombre d’années… Ces tramways desservent trois lignes, et vous offrent des panoramas imprenables de la Dan Francisco.

  • La ligne de Powell/Hyde dont le terminus se trouve à Ghirardelli Square traverse Lombard Street, et donne une vision féerique sur l’île d’Alcatraz.
  • La ligne de Powell/Mason qui se faufile près de Lombard Street vous transporte dans les environs de Pier 39 et du Quai des pêcheurs.
  • Celle de California/Van Ness vous fait traverser le Financial District et Nob Hill, le secteur somptueux et huppé de San Francisco.

Un trajet à bord de ce tramway de San Francisco vous coutera dans les 6 €.

Savourer les délices de la gastronomie à Dolores Park

Mission Dolores Park, souvent réduit à Dolores Park, est une vaste étendue herbue qui s’étend sur 5.5 hectares. Si vous aimez les activités sportives, vous serez gâté grâce à une infrastructure de loisir et de sport assez développée qu’il offre : six courts de tennis, un terrain de basket-ball, deux de football, un jardin d’enfants et un espace pour les chiens.

La partie sud de Mission Dolores Park est réputée pour les vues qu’elle offre, entre autres, sur la baie de San Francisco et l’East Bay.

Le parc est depuis longtemps le théâtre d’une activité culturelle assez riche. On y organise souvent des festivals, des danses rituelles aztèques, et différents spectacles.

Si vous êtes un grand fan de gastronomie, vous serez bien servi. Vous pourrez participer à une excursion gastronomique et artistique au cours de laquelle vous allez découvrir une palette de plats succulents : donuts gastronomiques, des friandises mexicaines, de l’Agua fresca… Mais en même temps, vous pourrez découvrir l’art de rue et contempler les fresques murales tout le long de Balmy Avenue.

Faire du shopping à Union Square

Union Square avec ses rues piétonnes, ses restaurants et ses nombreux magasins comme Saks, Macy’s et Neimann-Marcus est la destination incontournable pour ceux qui désirent faire les boutiques et se trouver par la suite devant un bon repas. Alors, si vous vous sentez d’attaque, mettez des chaussures confortables, emportez votre carte de crédit et partez pour une virée dans les rues commerçantes quelle que soit la période.

Et si cela passait pendant la saison hivernale, allez à la patinoire pop-up d’Union Square et amusez-vous bien. Elle reste ouverte jusqu’à la mi-janvier avec des séances de 90 minutes qui commencent toutes les heures paires.

Pour une petite pause petit-déjeuner, ou bien pour un brunch ou alors pour dîner vous pourrez essayer la Café de la Presse, un café vintage qui rappelle le café parisien des années trente. Le prix est certes exorbitant, mais la qualité vaut bien ce petit sacrifice.

L’actuelle esplanade était conçue en 1901. Elle doit son nom aux adeptes de l’Union qui s’y réunissaient à l’époque de la guerre de Sécession.

Quel quartier visiter à San Francisco ? Passer un moment hippie dans Haight-Ashbury

Ce sont le gouverneur Henry Haight et son conseiller Ashbury qui ont donné leurs noms à ce quartier. C’est un lieu qui garde encore dans une harmonie parfaite la splendeur des maisons victoriennes du 19e siècle et les réminiscences des mouvements hippies des années soixante. C’est en effet, à cette époque-là que des musiciens, des artistes et des illuminés se sont rencontrés et ont donné naissance à une culturelle différente, voire anti-conventionnelle.

Si vous êtes nostalgique de cette époque révolue, vous trouverez dans ce quartier d’innombrables boutiques hippies et friperies faisant remonter à la surface le mouvement hippy, qui s’était épanoui dans ce quartier quand Janis Joplin et Jimmy Hendriks y avaient débarqué dans les années soixante.

Bien entendu, on ne pourrait pas prétendre confiner San Francisco dans un article, fût-il, assez étendu, assez fourni. La ville abonde en activités, en lieux aussi intéressants les uns que les autres, et il y en a énormément, mais, on a fait un choix, et comme vous le savez : choisir c’est aussi renoncer à parler d’autres destinations.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close