meilleurs-bars-chicago

Où boire un verre à Chicago ? Les 10 meilleurs bars

Vous ne savez pas où boire un verre à Chicago ? Vous cherchez les meilleurs bars pour étancher votre soif ? Suivez le guide. Par Johanna et Fabien

lire plus

Sportsman’s Club

Comme une taverne de Chicago à l’ancienne, mais avec de bien meilleurs cocktails, le Sportsman’s Club est l’un des endroits les plus confortables de la ville, où l’on peut passer la journée. Il y a de la taxidermie sur les murs, des banquettes chaudes en bois et tweed, un éclairage doux et des touches vintage. Tous les soirs, l’établissement propose une liste restreinte de quatre cocktails, dont une boisson maison à base d’amaro, qui ne cesse de se transformer. Ils proposent également un Lowlife, un cocktail à 5 $ composé d’une bière et d’un verre de Miller High Life et d’un amaro ou d’un whisky au choix. Bon à savoir : C’est uniquement en liquide.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Chit Chat

Le salon Chit Chat est niché sous le Swill Inn, caché par des escaliers non marqués et derrière un rideau de velours. Des lampes en forme de globe pendent de deux étages au-dessus de la tête, éclairant la foule rassemblée en dessous, qui sirote des coupes de punch surdimensionnées et apprécie les DJ en direct jusque tard dans la nuit. Pourtant, les boissons proposées ici vont bien au-delà du simple service de bouteilles. Une série de cocktails alcoolisés met en valeur le rhum, le bourbon et le mezcal de haute qualité, tandis que le populaire Chit Chat Punch Bowl ne sacrifie rien au service de la foule.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Vol. 39

Inspiré des salons de l’époque des années 1940, avec ses murs tapissés de livres et ses luxueux canapés en cuir capitonné, le Vol. 39 est l’un des deux bars de l’hôtel Kimpton Gray, avec le Boleo sur le toit. Le chef barman Jess Lambert s’occupe des cocktails dans les deux établissements. Au Boleo, l’ambiance est péruvienne, avec des punchs adaptés aux groupes ou des chilcanos de saison. Au Vol. 39, les old-fashioneds sont à l’honneur : La version signature du bar est faite d’Armagnac de 30 ans d’âge et de sucre demerara vieilli en fût.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Jolly Pumpkin Pizzeria & Brewery

Jolly Pumpkin est la nouvelle destination de Hyde Park pour les bonnes boissons et la bonne bouffe. La brasserie basée dans le Michigan a ouvert son emplacement satellite ici en 2018, offrant des spécialités de pression que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Gardez vos envies de vins et de cocktails pour un autre jour – ou pour un autre bar, du moins – car cet établissement est un avant-poste pour tout ce qui est bière. Le menu change fréquemment, parfois même plusieurs fois par jour. N’hésitez donc pas à demander à votre serveur une volée de bières parmi les deux douzaines de références proposées.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Ada Street

Des bougies, des vinyles et de bons cocktails : C’est le lieu de prédilection de Chicago pour une soirée romantique, situé de manière plutôt incongrue dans un coin encore industriel de la ville, juste au nord-ouest de Goose Island. Les cocktails sont inventifs, à la limite du geek. La carte tournante propose principalement des spiritueux bruns dans des boissons comme le 50 Ways to Leave Your Lover, un cocktail en bouteille de rhum Flor de Cana et de single malt Laphroig avec du chai au potiron et de l’oleo-saccharum (sirop de sucre aux agrumes). Il ne fait aucun doute que c’est un lieu de rendez-vous – et tout le monde semble l’apprécier.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Revolution Brewing

Ce pub de brasserie tentaculaire, une ramification de la brasserie Revolution proprement dite, est toujours animé par les habitants et les touristes. Les clients ont une vue imprenable sur la brasserie en activité à l’arrière, tandis qu’à l’avant, le grand bar est autant un endroit pour commander des pintes qu’un centre communautaire. Connu pour ses brassins artisanaux créatifs, Revolution a presque tout en stock, y compris la Fist City Pale Ale, l’Eugene Porter et la Bottom Up Belgian-style Ale, ainsi qu’une série d’options saisonnières.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Kumiko

Au Kumiko, un repaire contemporain, minimaliste et feutré qui célèbre l’art du barman japonais, la célèbre directrice des boissons Julia Momose a élaboré l’une des cartes de cocktails les plus ambitieuses de la ville. Classée de “Bright and Light” à “Spirituous Closers”, la liste comprend des créations complexes accompagnées de notes de dégustation de base. Le personnel du restaurant est d’une attention indéfectible et d’une exécution sans faille. Ils sont attachés à l’approche et à l’esthétique de l'”omotenashi”, une marque d’hospitalité typiquement japonaise.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Milk Room

Le Milk Room est l’endroit où les amateurs de spiritueux et les obsédés des cocktails peuvent trouver des alcools rares et des cocktails (incroyables et chers) élaborés par certains des meilleurs barmen de la ville. Cela vaut la peine de prendre l’avion pour Chicago rien que pour boire ici. Le directeur des boissons, Paul McGee, met en avant ses connaissances en matière d’alcool et son côté geek, en garnissant son bar de spiritueux rares et vintage. (Pensez au Fernet Branca mis en bouteille dans les années 1950, au Cherry Heering des années 1970, à une gamme de bourbons des années 1960). Le menu change constamment pour s’adapter aux nouvelles bouteilles découvertes par le réseau d’acheteurs de McGee lors de ventes aux enchères et de ventes de biens immobiliers. Réservez longtemps à l’avance.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

The Up Room

Ce minuscule salon du 13e étage offre une vue imprenable sur le toit de l’hôtel Robey, en plein cœur du quartier de Wicker Park. C’est un bar d’hôtel avec une petite pointe d’originalité. L’Oaxacan on Broken Glass, au nom astucieux, est une concoction épicée de mezcal Banhez, d’amers Hellfire et de liqueur de piment Ancho Reyes Verde. Le 5 O’Clock Tea contient du bourbon Knob Creek, du thé Earl Grey et du shrub de pêche. Le tout plaît à tout le monde, comme il sied à un bar d’hôtel, mais avec une petite pointe d’originalité.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Simone’s

Rien n’est moins éclectique. Le bar, qui est divisé en plusieurs espaces, est construit à partir de matériaux de récupération, dont une piste de bowling, des tables de laboratoire de chimie de lycée et de vieux flippers. Les cocktails sont astucieux et alcoolisés, comme un punch de gin Old Tom de Scofflaw et d’Aperol ou un Manhattan blanc fait avec du whisky non vieilli de George Dickel. On y trouve également une rotation de bières artisanales bien connues, comme celles de Founders, Lagunitas, Lost Abbey et Stone. Un établissement de quartier fiable dans le quartier de Pilsen qui reçoit de plus en plus de visiteurs.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

The Sixth

Les amateurs de cocktails ludiques et savoureux apprécieront ce bar de Lincoln Square, qui a l’ambiance du centre-ville sans être dans le quartier sursaturé et toujours bondé de River North. Les riffs des classiques sont agrémentés de glace créative – oui, de la glace – et du flair du chef barman Benjamin Schiller. L’exemple le plus représentatif est le Silly Rabbit, une boisson au gin et à la menthe servie dans un verre Collins rempli de quatre cubes aromatisés – “lemony yellow, orangity orange, raspberry red, grapity purple” – qui rappellent les céréales du petit-déjeuner lorsque vous les sirotez.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

The Office

Aménagé comme un bureau ou un fumoir à l’ancienne, le minuscule Office est l’une des réservations les plus difficiles de la ville – mais vous le saviez déjà. Parcourez le site Tock pour réserver au moins deux mois à l’avance des places dans cette salle de détente conviviale qui donne l’impression d’avoir été habitée, au rez-de-chaussée de l’Aviary, un établissement ultramoderne. Les boissons à 20 $ de la liste en constante évolution sont des reprises de classiques, mais réalisées avec des alcools très rares. Ils ont un stock important de Old Rip Van Winkle, et un cabinet de Chartreuse, avec des bouteilles vintage datant de plusieurs décennies.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Lucky Dorr

C’est probablement le meilleur bar à bières de Wrigleyville, qui mérite d’être visité lorsque vous allez voir les Cubs. L’intérieur est étroit, alors essayez de trouver une place sur le patio qui donne sur le Park at Wrigley, la nouvelle place située à l’ombre de l’historique Wrigley Field. Des bières personnalisées fabriquées spécialement pour le bar par des entreprises locales comme Burnt City, Dovetail, Right Bee Cider et Maplewood. Des cocktails à la pression faciles à siroter sont élaborés par le bar frère du Lucky Dorr, Billy Sunday.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

Good Measure

Le Good Measure est aussi beau que son nom l’indique, et sent encore mieux. L’ambiance est celle d’un lounge rétro, avec le genre de lumière tamisée et l’atmosphère de taudis que l’on peut attendre d’un salon de whisky des années 50. Ici, les cocktails s’orientent vers les classiques : personne n’essaie de réinventer la roue. Ils se contentent d’avoir du style, exécutant Palomas, Daiquiris et Cosmos avec une précision sans faille. Si cela ne vous semble pas assez audacieux, allez aussi loin que vous le souhaitez dans le menu.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos

The Violet Hour

Ce fut la première renaissance des bars clandestins de Chicago, et encore aujourd’hui, l’entrée est cachée derrière une peinture murale qui change constamment. Les barmans branchés font la cour, tandis que la musique oscille entre le hip-hop, le rock classique et les tubes des stars de la musique indépendante. Attendez-vous à des cocktails raffinés et précis, comme le Byass and Me, un cocktail brassé à base de vermouth Gonzalez y Byass, d’Amaro Cia Ciaro et d’amers à l’orange, ou le Ted’s Talk, un mélange de brandy de pomme, d’herbsaint, d’amaro Cappeletti et de cerise acide. Si vous n’arrivez pas à vous décider, les barmen seront heureux de vous surprendre avec un produit du menu ou hors menu, à condition que vous respectiez les règles de la maison : “pas de Grey Goose, pas de bombes d’aucune sorte, pas de Cosmopolitans.

Site, reservation et itinéraire : plus d’infos