visite-insolite-secrete-florence

10 visites insolites et secrètes à Florence

Vous voulez découvrir les lieux cachés, insolites et secrets de Florence ? Suivez le guide ! Nous avons rassemblé les visites les plus originales et non touristiques ! Par Johanna et Fabien

Avec ses chefs-d’œuvre de la Renaissance et son architecture étonnante, Florence est à juste titre l’une des villes les plus visitées d’Italie. Mais pour éviter la foule, découvrez les joyaux cachés de la ville grâce à notre liste des 10 visites insolites et non-touristiques à Florence.

Cherchez le jardin secret au Giardino Bardini

À l’origine, un jardin médiéval restauré par le collectionneur d’art Stefano Bardini au début des années 1900 (sa vaste collection d’art est conservée dans un musée juste en face), le Giardino Bardini est une échappatoire délicieuse à l’omniprésence de la pierre et des visites intérieures de tout cet art de la Renaissance. Si les jardins de Boboli sont certainement plus connus de ceux qui visitent la capitale toscane, le Giardino Bardini offre une alternative plus intime et manucurée. On y trouve de minuscules grottes, des recoins tranquilles, des fleurs en fleurs au printemps et des vues similaires à celles du Piazzale Michelangelo, rempli de bus touristiques. Entre avril et octobre, le Kaffeehaus historique situé au sommet du jardin est l’endroit idéal pour prendre un expresso l’après-midi ou pour écrire vos propres histoires littéraires sous le soleil de Toscane.

Giardino Bardini, Costa San Giorgio, 2, Firenze, Italie, +39 055 2006 6206

Site, avis et itinéraire : plus d’infos

Cherchez les boutiques d’artisanat de l’Oltrarno

Si vous empruntez le Corridor Vasari, vous déboucherez de l’autre côté de l’Arno, dans le quartier de l’Oltrarno à Florence. C’est une partie plus calme de la ville très touristique. Une fois passée la fascinante grotte Buontalenti (qui abritait à l’origine les Esclaves de Michel-Ange, aujourd’hui à l’Accademia) et la très particulière fontaine de Bacchus (le dieu est représenté nu et obèse à califourchon sur une tortue géante), faites un tour dans les rues labyrinthiques autour du Palazzo Pitti. Vous y trouverez une multitude de petites boutiques d’artisans, qu’il s’agisse de cordonniers, d’orfèvres, de relieurs en cuir ou de boutiques de céramiques et de pierres incrustées. Si vous êtes vraiment inspiré, apprenez le métier de cordonnier en tant qu’apprenti à l’atelier de chaussures de Stefano Bemer.

Palazzo Pitti, Florence, Italie

Site, avis et itinéraire : plus d’infos

Dégustez un aperitivo comme les gens du coin et assistez à un concert acoustique en direct

À la tombée de la nuit, résistez à la tentation de dîner à une heure matinale, comme c’est la coutume pour les touristes, et rendez-vous dans l’un des nombreux bars locaux pour l’aperitivo. Dans la plupart des bars, l’apéritif commence à 19 heures et si vous payez un peu plus cher pour votre spritz (apéritif, vin blanc ou prosecco et soda), vous aurez droit à un éventail complet d’amuse-gueules et autres amuse-gueules. Sur la Via de’ Benci, Soul Kitchen propose différentes spécialités selon le soir de la semaine (barbecue, végétarien). À proximité, au Gallery Café Art Bar, les mercredis et vendredis, vous pouvez même assister à un concert du musicien américain local Derek James et d’un groupe d’amis en rotation.

Site, avis et itinéraire : plus d’infos

Prenez un sandwich au lampredotto

Une fois que vos explorations vous ont ouvert l’appétit, il est temps de manger comme un vrai Florentin et de chercher un trippaio traditionnel (stand de nourriture à base de tripes), comme le Trippaio di San Frediano de l’Oltrarno. Le sandwich au lampredotto, ainsi nommé pour sa ressemblance visuelle avec la lamproie autrefois abondante dans l’Arno, est préparé à partir du quatrième estomac de la vache. Il est cuit dans un bouillon avec des herbes et des tomates, coupé en fines tranches et placé sur un petit pain imbibé de bouillon avec un choix de sauces d’accompagnement. Présent uniquement à Florence, ce sandwich inhabituel existe depuis des siècles. À l’origine, il s’agissait d’un plat de rue bon marché destiné aux classes ouvrières, mais il est aujourd’hui apprécié par tous les Florentins.

Il Trippaio di San Frediano, Piazza dei Nerli, Firenze, Italie.

Site, avis et itinéraire : plus d’infos

Découvrez l’une des plus grandes et des plus éclectiques collections d’armures d’Europe au Stibbert

Niché sur une belle colline de Florence, le musée Stibbert est un musée qui vaut bien la peine de grimper la colline. Créé par un éminent gentleman italo-anglais du XIXe siècle et collectionneur obsessionnel, Frederick Stibbert, il pousse encore plus loin la notion de maison-musée. Il s’étend sur deux villas géantes et contient certaines des plus vastes collections d’armures historiques européennes, japonaises et islamiques au monde. Mis en scène de manière théâtrale au milieu d’une impressionnante exposition de peintures et d’arts décoratifs de la Renaissance, c’est un spectacle qu’il faut voir pour le croire.

Musée Stibbert, Via Federigo Stibbert 26, Firenze, Italie, +39 055 486049

Site, avis et itinéraire : plus d’infos

Visitez le studio de l’artiste de rue local CLET

L’idée de graffiti dans une ville de la Renaissance dont le centre historique est reconnu comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO peut sembler gênante. Cependant, l’artiste français Clet Abraham, connu sous le nom de CLET, a trouvé un moyen ingénieux d’injecter un sens contemporain de fantaisie irrévérencieuse dans le lourd héritage artistique de Florence. À l’aide d’autocollants amovibles, il transforme les panneaux de signalisation omniprésents de la ville en œuvres d’art discrètes qui font désormais partie du paysage local. Rendez-vous à son atelier dans le quartier de San Niccolò pour discuter avec l’artiste ou obtenir l’un des panneaux qu’il a récupérés après que les autorités les aient enlevés. Vous pouvez également découvrir les autres œuvres de cet artiste à la formation formelle, qui comprennent des peintures et des sculptures.

Site, avis et itinéraire : plus d’infos

Découvrez les modèles de cire anatomiques à La Specola

Inaugurée en 1775 par le grand-duc Pierre Léopold de Lorraine, La Specola a été l’un des premiers musées scientifiques ouverts au grand public. Il abritait à l’origine tous les objets de la vaste collection d’histoire naturelle des Médicis-Lorrains. Aujourd’hui, il contient non seulement une vaste collection d’animaux taxidermisés, dont l’hippopotame que les Médicis auraient conservé dans les jardins de Boboli dans les années 1600, mais aussi la plus grande collection de cires anatomiques du monde. Les modèles sont à la fois extraordinairement réalistes et inquiétants dans leur représentation de figures féminines aux poses romantiques (surnommées “Vénus”). C’est vraiment un spectacle inhabituel.

La Specola, Via Romana, 17, 50125 Firenze, Italie, +39 055 205 5930

Site, avis et itinéraire : plus d’infos

Fuyez la foule comme un Médicis en empruntant les couloirs secrets du Corridor de Vasari

Construit en 1565 par Giorgio Vasari comme une passerelle privée permettant aux Médicis de se déplacer entre les bureaux du Palazzo Vecchio et leur résidence du Palazzo Pitti, le couloir Vasari est une expérience florentine intéressante. On y accède par une cage d’escalier cachée depuis le musée des Offices, et ce passage de près d’un kilomètre de long contient une vaste collection d’autoportraits. Elle commence avec des artistes de la Renaissance, dont Vasari lui-même, et se poursuit jusqu’aux artistes du XXe siècle. On y trouve également une fascinante petite collection de portraits miniatures de Bronzino, le célèbre peintre de la cour des Médicis, ainsi que la vue privée de l’église Santa Felicità par les Médicis. Assurez-vous simplement de vous y prendre à l’avance, car elle n’est accessible que sur rendez-vous.

Corridor Vasari, Piazza della Signoria, 50122 Firenze, Italie, +39 055 294883

Site, avis et itinéraire : plus d’infos

Dîner et concert au Teatro del Sale

Institution florentine très appréciée, le Teatro del Sale est la création hybride de la comédienne Maria Cassi et de son mari, Fabio Picchi, chef propriétaire du célèbre restaurant florentin Cibrèo. Situé dans un ancien couvent du XIVe siècle, l’espace théâtre/salle à manger réservé aux membres accueille des spectacles tous les soirs. Une multitude de plats délicieux sont également proposés à la cantine, souvent annoncés par le chef lui-même depuis la cuisine ouverte. C’est une expérience italienne chaleureuse et authentique, où l’on peut entendre des musiques aussi diverses que le jazz, le tango, le rock et le classique. Il suffit de retirer sa carte de membre à l’entrée.

Teatro del Sale, Via dè Macci, 118, Firenze, Italie, +39 055 200 1492

Site, avis et itinéraire : plus d’infos

Se faire engueuler en faisant un Eby’s Shot

Enfin, pour être véritablement initié aux rituels de la vie nocturne de Florence, vous devez vous rendre au Eby’s Bar, à quelques minutes de marche à l’est du Duomo. Eby lui-même – un homme qui, soit dit en passant, ressemble étrangement à Albert Einstein – préparera avec art une assiette contenant des bananes recouvertes de graines de pavot, du café, du sucre et des oranges en forme de visage. Ensuite, c’est le moment d’obéir, alors qu’il aboie des ordres sur la manière précise de consommer les composants comestibles, pour finalement claquer un coup sur la table avec un cri de “Vai ! Vai ! Tout se passe très vite, avant même que vous ne soyez sûr de ce qui s’est passé. Mais une fois que vous aurez quitté le bar, ce rituel florentin vous laissera sans aucun doute le sourire aux lèvres.

Eby’s Bar, Via dell’Oriuolo, 5, Firenze, Italie.

Site, avis et itinéraire : plus d’infos