visite-gratuite-tokyo-faire

Que faire gratuitement à Tokyo ? 12 choses à faire et à voir

Il y a quelques années, il était difficile d’imaginer que les voyageurs puissent se permettre de visiter le Japon avec un budget limité. En raison de sa réputation d’être l’une des villes les plus chères du monde, beaucoup ont rayé Tokyo de leur liste de villes à visiter. Certes, cette destination n’est pas des plus abordables, mais, comparée à des villes européennes comme Londres, le coût de la vie n’ y est pas plus élevé.

Que vous soyez un voyageur à petit budget ou un voyageur de luxe, vous apprécierez sans doute cette liste de 12 choses à faire et à voir que j’ai concoctée pour votre séjour dans la capitale japonaise !

1. Le top des activités gratuites : visitez le magnifique temple Senso-ji

Senso-Ji est situé à Asakusa, et c’est l’un des plus importants temples bouddhistes de Tokyo. Nombreux sont ceux qui viennent ici pour s’initier à la spiritualité japonaise. Senso-Ji offre une entrée gratuite, et il est toujours ouvert. Pour éviter la foule, je vous recommande vivement de le visiter tôt le matin.

En face de Senso-Ji, il y a Nakamise Dori, la plus ancienne rue commerçante du Japon, qui vous conduira jusqu’au temple. Même si vous n’achetez rien, vous pourrez profiter de nombreux snacks et cadeaux traditionnels que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

À Asakusa, vous pouvez vous offrir gratuitement une petite leçon d’histoire à chaque coin de rue !

2. Profitez de la saison du Sakura (cerisiers en fleurs)

La saison du Sakura est peut-être ce à quoi le Japon est associé le plus ! Par exemple, lorsque vous entendez le mot Sakura, votre esprit vous emmène au bord d’un lac paisible, au pied du mont Fuji, où vous pouvez admirer les cerisiers en fleurs tout autour de vous. Bien que certaines parties de Tokyo soient loin du fantasme zen, en réalité, il y a beaucoup de grands espaces verts et de jardins paysagers dans lesquels je vous conseille de vous y promener qui comptent de nombreux cerisiers.

Au printemps, les touristes et les habitants célèbrent la saison du hanami dans tout le Japon. C’est le moment idéal pour admirer les teintes rose pastel qui vous entourent !

3.  Joignez-vous à la foule au carrefour de Shibuya

Tout le monde a vu la traversée de Shibuya dans d’innombrables films et vidéos, mais rien ne se compare à l’expérience réelle, aussi bouleversante soit-elle !

C’est pourquoi je vous invite vivement à vous rendre au beau milieu du passage de Shibuya, où vous pourrez entendre et voir de fortes publicités géantes, des néons massifs qui changent de couleur à chaque seconde pour attirer votre attention, et des milliers de personnes affluant de toutes les directions pour traverser la route. Agoraphobes, s’abstenir !

Mais, si vous prenez votre temps et que vous regardez attentivement, vous vous rendrez compte que tout est parfaitement à sa place ! Vous remarquerez que tout le monde sait exactement où et comment traverser, et comment éviter les collisions entre les gens. Cela peut paraître chaotique à un œil non averti, mais Shibuya en est loin ! Selon moi, c’est un exemple parfait de la façon dont la société japonaise a réussi à s’accommoder les uns des autres et à vivre parmi un si grand nombre de personnes en parfaite harmonie.

4.  Que faire gratuitement à Tokyo ? Regardez des sumos s’entraîner

Certaines installations d’entraînement de sumo à Tokyo permettent aux visiteurs d’observer les sumos pendant leurs séances d’entraînement. L’entraînement a lieu tôt le matin. Comme il peut y avoir beaucoup de monde, je vous recommande d’arriver sur place le plus tôt possible, entre autres à Arashio-beya : là-bas, aucune réservation n’est nécessaire pour observer ces colosses s’affronter, car le public n’est de toute façon pas autorisé à entrer dans le bâtiment. À la place, il y a une grande fenêtre sur le bord de la route où vous pouvez observer la pratique de 7h30 à 10h. L’entraînement des sumos tôt le matin a lieu presque tous les jours sauf en mars, juillet, novembre et une semaine après les grands tournois.

5. Promenez-vous sur le Rainbow Bridge à Odaiba

Odaiba est un lieu de divertissement très populaire. Son symbole, le Rainbow Bridge, brille le plus la nuit : il est couvert de toutes sortes de lumières, et vous pouvez regarder les bateaux-restaurants flottant sur l’eau éclairés de différentes couleurs.

Dans l’obscurité, vous pouvez également voir pourquoi le pont est appelé Rainbow Bridge : la nuit, il brille de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ! Faire une promenade le long du pont arc-en-ciel la nuit est une belle expérience lumineuse que je vous incite vivement à faire qui ne vous coûtera rien.

6.  Admirez la culture textile au musée d’art interactif Amuse

Situé dans le quartier d’Asakusa, Amuse est un musée unique en son genre, consacré aux vêtements et à l’art populaire. Les points forts de cette installation sont les expositions de vêtements traditionnels. Vous pouvez voir comment certains vêtements et textiles étaient utilisés dans la vie quotidienne dans le passé, et même découvrir des choses curieuses, comme les bottes de saumon !

Amuse accueille également l’une des plus grandes boutiques de souvenirs traditionnels d’Asakusa. Lorsque vous visitez le quartier, je vous suggère de passer y faire un tour, car vous ne le regretterez pas !

7. Allez voir la statue d’Hachiko

Qui ne connaît pas Hachiko ? Pour ceux pour qui le nom ne dit rien, je vais vous raconter son histoire : Hachiko est un chien fidèle qui a attendu pendant plus de neuf ans son humain, le professeur Ueno, devant la station de Shibuya. Son histoire est appréciée non seulement par les Japonais, mais aussi par les étrangers : c’est pourquoi une visite à Tokyo peut ne jamais sembler complète sans passer devant sa statue !

8.  Rendez-vous au marché aux poissons de Toyosu

Situé dans le centre de Tokyo, le marché aux poissons de Toyosu (anciennement Tsukiji) est le plus grand marché de fruits de mer au monde ! Le point culminant de Tsukiji est la vente aux enchères de thon, tôt le matin (vers 4h) : bien qu’elle soit entièrement gratuite, les places sont limitées et attribuées selon le principe du premier arrivé, premier servi. Il est impressionnant de voir à quel point la vente aux enchères de thon est méthodique et comment les vendeurs et les acheteurs ont établi des signes de langage corporel pour vraiment accélérer les transactions…

N’oubliez pas d’apporter votre veste, car le marché aux poissons n’est pas du tout chauffé ! Je vous recommande d’arriver le plus tôt possible, pour éviter toute déception.

9.  Faites du lèche-vitrine à Harajuku

Harajuku est le quartier le plus connu de Tokyo pour la mode kawaii. Que vous soyez à la recherche d’un débardeur en léopard, de lentilles de contact funky ou d’accessoires scandaleux, vous êtes sûr de les trouver à Harajuku !

 Principalement associée à Takeshita Dori, cette rue de près d’un demi-kilomètre de long est parsemée de boutiques de mode toutes plus extravagantes les unes que les autres. Pour l’esprit cartésien, Takeshita Dori sort de l’ordinaire, mais comme il ne coûte rien de faire du lèche-vitrine, c’est certainement un endroit dans lequel je vous invite à flâner ! Le soir, Harajuku prend vraiment vie, car des jeunes de tout Tokyo se retrouvent pour faire du shopping.

10.  Découvrez le paradis de l’électronique à Akihabara

Akihabara est surtout connu pour sa culture manga, anime et otaku, mais c’est aussi l’endroit où l’on peut trouver des appareils électroniques de bonne qualité et les dernières technologies.

En fait, vous pouvez trouver ici des inventions que vous ne pouvez pas découvrir ailleurs dans le monde ! Akihabara compte presque autant de magasins d’électronique que de magasins de mangas. La plupart des appareils électroniques exposés peuvent être testés gratuitement. Si vous aimez la technologie, je vous incite vivement à vous rendre dans ce quartier, car vous pourrez vous divertir pendant des heures à Akihabara sans avoir à acheter quoi que ce soit.

11. Promenez-vous dans le parc Yoyogi

Le parc Yoyogi est l’un des plus grands espaces verts de Tokyo, ce qui le rend parfait pour une promenade tranquille l’après-midi. Ce parc est célèbre pour la quantité d’arbres qu’il abrite, tous envoyés dans la capitale depuis les quatre coins du Japon et plantés par des bénévoles. Aujourd’hui, le parc Yoyogi abrite plus de 10 000 arbres, ce qui en fait un chemin forestier zen pour les amateurs de plein air. Si possible, je vous suggère de vous y rendre au printemps, lors de la saison du Sakura, où les cerisiers en fleurs vous donneront l’impression de déambuler dans un véritable tableau vivant !

12.  Profitez de l’art de rue tokyoïte

Tokyo regorge d’art rue étonnant. De nombreuses gares et lieux publics exposent des œuvres d’art murales ou des sculptures. La grande sculpture d’araignée dans les collines de Roppongi ou l’horloge Ghibli devant le bâtiment de Nihon TV ne sont que deux des plus célèbres.

Si Roppongi est bien connue pour ses expositions d’art public, vous pourrez profiter d’œuvres d’art inspirantes et gratuites dans toute la ville. D’une rose géante à un magnifique mobilier urbain, je pense que ces œuvres d’art donneront sûrement plus de vie et de couleurs à vos photos de voyage !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close