ou-sortir-los-angeles-bar-visites

Ou sortir à Los Angeles le soir ? Le guide des meilleurs endroits

La vie nocturne de Los Angeles ne se résume pas forcément aux bars et aux boîtes de nuit. Les touristes de passage autant que les locaux peuvent se divertir sous des manières diverses er variées qui sauront ravir un maximum de personnes ! J’ai sélectionné pour vous une liste non exhaustive de 15 lieux où sortir à Los Angeles pour profiter de la vie à Los Angeles après le soir. Bonne lecture !

Ou sortir à Los Angeles le soir ? Visitez les studios de cinéma de nuit

Contrairement à la visite diurne menée par une joyeuse guide qui emmène les visiteurs dans le décor de New York, les visites nocturnes de Tales from the Other Side (qui se déroulent les jeudi, vendredi et samedi soir du 20 septembre au 16 novembre) ont pour but d’amplifier le facteur d’effroi. La sortie à la lampe de poche commence par un toast au champagne et promet des histoires effrayantes alors que vous ferez le tour des coulisses et des plateaux dans le noir, pour finir par une promenade dans le cimetière voisin de Hollywood Forever Cemetery.

Pour une soirée en famille, rendez-vous à Universal CityWalk, à côté des studios Universal d’Hollywood. Il n’est pas nécessaire d’acheter un billet pour le parc d’attractions pour accéder à cette promenade piétonne qui regorge de commerces, de restaurants, de boutiques de desserts (comme Voodoo Donuts), d’un cinéma et d’enseignes au néon. Il est ouvert jusqu’à 21 heures du lundi au jeudi, 23 heures le vendredi et le samedi, et 22 heures le dimanche. Si vous êtes accompagné d’enfants, ou si vous n’aimez pas avoir la frousse, c’est donc plutôt la deuxième des visites que je vous recommande d’effectuer.

Emerveillez-vous au Magic Castle

Le légendaire Magic Castle est, par un tour de passe-passe, l’un des lieux les plus cool de Los Angeles. Vous êtes dans un vieux manoir victorien rempli d’antiquités et d’objets anciens, et il y a du divertissement à chaque coin de rue : un fantôme peut ainsi prendre des demandes au piano, il peut y avoir des séances Houdini, et des magiciens itinérants vous épateront avec des tours de cartes en attendant votre martini dans l’un des nombreux, nombreux bars stylés.

Il y a également les spectacles programmés qui se déroulent dans différents espaces du château tout au long de la nuit. Voici le piège (car bien sûr, il y a un piège) : Le Magic Castle est un club privé pour les membres de l’Académie des arts magiques, vous ne pouvez donc le visiter qu’en tant qu’invité d’un membre. Mais, avant d’insister sur le fait que vous ne connaissez pas un seul vrai magicien, je vous suggère de vous payer le culot de demander aux gens qui se trouvent devant l’enceinte du bâtiment de vous faire passer pour leurs amis : ainsi, vous aurez un aperçu de ce qui s’y passe à l’intérieur ! Notez également que vous devrez faire des folies au restaurant avant qu’ils ne vous laissent entrer dans le château. Bon appétit !

Le théâtre El Rey

Le théâtre El Rey fait partie de la scène nocturne de Los Angeles depuis 1994, mais son histoire remonte à bien plus loin, comme en témoigne son bâtiment Art déco. Construit en 1936 comme cinéma et plus récemment classé monument historico-culturel, l’architecture du théâtre vaut à elle seule le détour. Admirez le magnifique hall d’entrée avec ses escaliers imposants, ses lustres massifs et sa grande salle de bal (disponible pour les événements privés), puis prévoyez d’assister à la plupart des concerts en direct qui s’y déroulent. Aujourd’hui, il fait partie de la famille AEG et accueille des spectacles pratiquement tous les week-ends, ainsi que certains jours de la semaine. Les spectacles couvrent tous les genres musicaux, le rock alternatif étant le plus populaire.

C’est un endroit que je vous recommande chaleureusement de visiter, car depuis des décennies, le théâtre El Rey accueille des étoiles montantes tout autant que d’anciennes stars à se produire dans ce lieu situé au centre-ville. Un autre conseil d’ami que je vous donne est de réserver des billets VIP pour le balcon (dans la limite de leur disponibilité), car vous aurez une place pour vous asseoir.

La salle de bal Teragram

Ce lieu est fait pour les amateurs de musique qui aiment assister à des concerts en direct dans une ambiance intimiste. Cet espace se trouve sur la 7ème rue, à quelques pâtés de maisons du Staples Center et du Microsoft Theater, dans un cinéma centenaire rénové qui était autrefois un palais du cinéma hollywoodien. Mais, contrairement à ces deux salles massives, la Teragram Ballroom ne peut accueillir que 600 personnes dans cette salle réservée aux gradins. Le théâtre de 850 mètres carrés offre des caractéristiques spéciales pour les artistes et le public : trois loges, des coulisses spacieuses, un système de sonorisation de pointe, trois bars et un restaurant avec beaucoup d’espace pour rendre l’expérience amusante, plutôt que celle de corps en sueur entassés dans un espace trop petit, tous luttant pour attirer l’attention d’un barman. Au contraire, ce lieu bien pensé donne l’impression d’être un lieu de fête dansant parfaitement planifié.

Je vous incite à vous y rendre si vous passez par L.A. un jour, car cette salle de danse est très populaire pour la musique en direct qui s’y joue. Qui plus est, la salle n’est pas ouverte tous les soirs, alors je vous fais penser à consulter le site Internet du lieu pour connaître les spectacles avant de vous y trouver.

Nightingale Plaza

Nightingale Plaza est la toute dernière définition branchée des nuits de fête à Los Angeles, un lieu situé dans le manoir Greystone. On y trouve de tout : des restaurants, des DJ, de la danse, des salons privés et même un espace jardin (un endroit où les fumeurs peuvent se faire plaisir). Ouvert les vendredi, samedi et dimanche soir, le Nightingale Plaza est également ouvert d’autres soirs pour des événements privés.

Le club honore toujours le nom de Greystone, offrant des « dimanches Greystone » avec des DJ populaires pour faire danser la foule jusque tard dans la nuit. Je vous recommande volontiers de réserver votre venue, car cet endroit se remplit rapidement et vous vous retrouverez coincé à l’extérieur sans que votre nom ne figure sur la liste.

Si vous aimez faire la fête sans vous soucier du lendemain, c’est un lieu auquel je vous suggèrede vous rendre car, bien que le Nightingale Plaza ne soit ouvert que les vendredis, samedis et dimanches, il attire toujours une foule de personnes qui veulent sérieusement faire la fête.

The Edison

L’Edison est un club de la vieille école, un endroit qui évoque l’ambiance d’un bar clandestin chic de l’époque de la Prohibition. De son entrée de ruelle presque secrète à son « sens de la romance », qui exige des clients qu’ils s’habillent avec style, The Edison est parfait pour l’amour d’Hollywood. Cela signifie qu’il ne faut pas se présenter en jogging, ni en jeans larges ou déchirés, ni dans d’autres vêtements négligés, sinon le vigile se chargera bien de vous mettre à la porte !

Une tenue distinguée sera votre passe-droit pour y enter ! Une fois à l’intérieur, The Edison est un pays merveilleux de sons et de lumières, une centrale électrique engloutie transformée en un club séduisant. Vous y trouverez des spécialités de cocktails plutôt originales, des vins fins et un menu allant de l’en-cas au dîner complet. De la musique live, des DJ un spectacle sur scène font partie des divertissements proposés ; notez toutefois que le club n’est ouvert que du jeudi au samedi, la plupart des semaines.

C’est un endroit de la vie nocturne que je vous conseille de visiter, car il n’y a pas d’autre club comme The Edison dans tout Los Angeles, qui possède cette ambiance bien spéciale de bar clandestin comme on les aime dans les films. Un petit conseil d’ami : vous pouvez même venir en voiture et vous garer dans l’un des terrains voisins ou, si vous pensez ne pas être apte à reprendre le volant, je vous recommande un service de chauffeurs de taxi qui se situe à deux pâtés de maison du club, au coin de la 2nd Street et de Spring Street.

Assistez à un spectacle de marionnettes

Fondé dans les années 60 par le marionnettiste et fabricant de marionnettes Bob Baker, le Bob Baker Marionette Theater, dédié aux marionnettes à fils, a inauguré son nouveau siège à Highland Park en 2018 après des décennies passées dans son théâtre d’origine, le Downtown.

Avant de passer à côté et d’insister sur le fait que les spectacles de marionnettes sont destinés aux enfants et qu’il serait super effrayant que vous vous y rendiez, sachez ceci : les spectacles kitsch, les marionnettistes costumés et plus de 2 000 marionnettes faites à la main sauront ravir les plus petits comme les plus grands d’entre vous, et il serait dommage, à mon avis, de passer à côté de cette attraction ! Qui plus est, certains spectacles du samedi soir sont destinés aux adultes (à bon entendeur, salut !).

Le théâtre a récemment organisé un spectacle musical pour marquer l’inauguration de son nouvel orgue de Barbarie, et son spectacle « Women in Vaudeville », animé par la jongleuse mondialement connue Lindsay Benner, vient de revenir au programme, ainsi qu’un prochain spectacle intitulé « School House Rock » avec des marionnettes. Vraiment, j’insiste, il n’y a pas d’âge pour assister à un tel spectacle ! La seule chose qui pourrait éventuellement en rebuter certains, hormis la peur des poupées, serait la barrière de la langue : évidemment, tous les spectacles sont en anglais ; quelquefois, l’action du spectacle suffit parfois à la compréhension !

The Willows

The Willows est un théâtre immersif situé dans une ancienne demeure gigantesque juste au sud de Koreatown, dont l’emplacement exact ne sera révélé qu’une fois que vous aurez acheté vos billets (car oui, je vous le dis, il faut les prendre à l’avance).

L’histoire mise en scène raconte que vous avez été invité à un dîner dans la maison de la famille Willows. Ce n’est pas une famille ordinaire, et elle recèle une foule de sombres secrets, notamment ce qui est vraiment arrivé à un parent récemment décédé. Tout au long de la nuit, d’autres secrets seront dévoilés, parfois dans des scènes individuelles, si un personnage décide de vous éloigner du groupe. Le spectacle dure environ deux heures et comprend le dîner et les boissons. Les billets sont au prix de 125 dollars et peuvent être achetés en ligne. Ils sont mis en vente par lots qui se vendent comme des petits pains, en raison du petit groupe et des dates limitées, alors je vous incite fortement à vous inscrire au préalable à leur liste de diffusion pour être informé des nouveaux spectacles en premier. Travaillez également votre anglais avant d’y aller, car des comédiens pourront parfois vous adresser la parole !

Faites une randonnée dans le Griffith Park

Si vous aimez vous promener au clair de lune et admirer le paysage sous une autre lumière, je vous recommande de faire une randonnée nocturne dans le Griffith Park avec le Sierra Club : ils proposent des randonnées en semaine, qui sont proposées à différents niveaux de compétence, du débutant au très avancé. Un vendredi par mois (plus précisément le vendredi le plus proche de la pleine lune), le club propose une randonnée nocturne de 2 heures et demie avec un repas offert et une vue panoramique surplombant la Cité des anges.

Vous pouvez aussi décider d’entamer une randonnée en solitaire sur le Mt Hollywood du Griffith Park, puisque le parc est ouvert au public jusqu’à 22 heures.

Infinitely Dinner Society’s Midnight Snacks

L’Infinite Dinner Society est sans nul doute une institution des plus mystérieuses : les invités qui la suivent sur les réseaux sociaux trouveront des invitations sporadiques à participer à un dîner de minuit. Les personnes sélectionnées achèteront un billet en ligne (généralement compris entre 10 à 25 dollars) avant d’accepter de se rencontrer à un endroit précis et à une heure choisie, généralement après minuit.

Les artistes ne tarderont pas également à faire leur entrée sur scène pour tenir leur promesse d’un dîner et d’un court spectacle immersif. Les en-cas qui ont pu être servis à ces événements réservés à des gens qui aiment l’originalité comprenaient des huîtres, des assiettes de fromage et des beignets. Les spectacles se concentrent généralement sur le concept d’infini, comme le nom de ce groupe l’indique. Suivez-les sur Instagram à @infinitelydinnersociety pour, peut-être, avoir la chance de bénéficier d’une entrée à cet événement lors de votre séjour à Los Angeles ! SI vous aimez être surpris, voilà une activité que je vous suggère d’effectuer !

Cultivez-vous dans un musée en dehors des heures d’ouverture

La plupart des plus beaux musées de Los Angeles restent ouverts tard au moins une nuit par semaine. Vous pouvez donc échanger votre soirée au bar du coin contre quelque chose de réellement éducatif. Le centre artistique et culturel de l’UCLA, le Hammer Museum, reste ouvert jusqu’à 20 heures du mardi au vendredi et est gratuit pour tous ; il propose un programme assez solide, avec de nombreuses options en soirée.

Le centre d’art contemporain LACMA accueille les visiteurs jusqu’à 20 heures le vendredi soir, et accueille également sa série de musique en direct sur la place Jazz at LACMA à partir de 18 heures tous les vendredis d’avril à novembre.

Avec ses nombreux espaces extérieurs, ses vues imprenables et ses 110 hectares, le Getty est un endroit idéal pour passer un samedi après-midi en soirée. Il reste ouvert jusqu’à 21 heures le samedi soir et organise sa série mensuelle de concerts gratuits en plein air sur la 405 en été, ainsi que des spectacles dans son auditorium en hiver.

Le chef-d’œuvre architectural du centre-ville, The Broad, reste ouvert jusqu’à 20 heures les jeudi, vendredi et samedi ; bien que l’entrée soit gratuite, je vous recommande de réserver un billet à l’avance, si vous le pouvez.

Que faire le soir à LA ? Vivez un concert à la belle étoile

Peu d’amphithéâtres sont plus magiques que le Hollywood Bowl, niché dans les collines d’Hollywood ! Oui, entrer et sortir n’est jamais amusant, mais une fois que vous y serez au coucher du soleil, que vous vous serez offert un pique-nique gastronomique et quelques bouteilles de vin, et que vous aurez assisté à un spectacle étonnant, vous aurez oublié tout ce trafic de Los Angeles… jusqu’à ce qu’il soit temps de rentrer chez vous, au moins.

Bien que le Bowl soit synonyme d’été, la saison s’étend sur tout le mois d’octobre. Je vous parle de cet endroit car, à mon avis, vous ne serez pas déçus d’assister aux prestations d’artistes se produisant régulièrement là-bas, comme Gary Clark Jr, Vampire Weekend, Lana Del Rey et The Who, un groupe dont la renommée n’est plus à présenter et qui n’a pas envie de prendre sa retraite, au plus grand bonheur des amoureux de leur musique !

Partez à la chasse aux fantômes

En octobre, les Ghost Hunters of Urban Los Angeles (GHOULA) proposent la visite d’une ligne de métro hantée qui emmène les invités le long de la ligne rouge du métro, de la gare Union à North Hollywood, soit un total de 13 arrêts maudits. Bien que la visite commence à 18 heures, elle dure jusqu’à 21 heures, ce qui signifie qu’il fera nuit à un moment donné de votre vadrouille. La visite vous fera monter et descendre du train, et vous permettra d’explorer l’histoire hantée des lieux en cours de route. Il s’agit d’une visite payante, mais les clients devront acheter une carte journalière de métro (7 dollars) pour éviter de devoir payer un prix distinct pour chaque arrêt.

Aussi, si vous aimez vous faire peur, je vous recommande vivement d’effectuer une visite nocturne du Queen Mary, un paquebot à la retraite qui fait partie des lieux les plus hantés du monde !

Assistez à un film de minuit effrayant

Le théâtre historique de Nuart est déjà un lieu solide pour les cinéphiles, où sont projetés des classiques ainsi que de nouveaux films indépendants et documentaires, parfois accompagnés de questions-réponses avec des cinéastes et des sujets de cinéma.

C’est ici que vous pouvez également vous installer pour une projection de films souvent effrayante (mais parfois pas) le vendredi à 23h59, avec des œuvres du 7ème art qui peuvent provoquer une avalanche de cris d’horreur dans la salle, comme par exemple avec Halloween III, ou encore avec le film d’animation fantastique japonais Spirited Away. Si vous êtes un inconditionnel des films d’horreur, assister à la projection d’un film de ce genre dans un lieu chargé d’histoire tel que le théâtre de Nuart est une activité que je vous conseille d’effectuer lors de votre séjour dans la ville de L.A. !

Immergez-vous dans le monde virtuel du Two Bit Circus

Que vous soyez un fan d’arcades à l’ancienne ou à la recherche des dernières technologies de jeux électroniques, le « micro-parc d’attractions » Two Bit Circus de pas moins de 3500 mètres carrés du Arts District saura vous divertir grâce à son monde merveilleux d’action interactive !

L’endroit est rempli de jeux de compétition comme le Skee-Ball et le Balloon Pop (ballons réels, ballons virtuels : à vous de choisir !), ainsi que de jeux vidéo classiques. Les véritables clou du spectacle sont ici les offres de réalité virtuelle, qui vous permettent de vous regrouper avec des amis dans une salle rien qu’à vous équipée de matériel adéquat pour combattre des zombies pendant une apocalypse, ou encore en vous frayant un chemin dans un labyrinthe avec des effets assez bluffants (nous savons que nous n’allons pas vraiment tomber dans l’abîme si nous descendons de cette falaise, mais c’est quand même suffisant pour provoquer un pic d’adrénaline !).

L’entrée est gratuite, et vous payez pour jouer. Si vous avez une bande d’amis ou des membres de votre famille à votre disposition, et que vous voulez partager un moment convivial avec ces personnes en particulier, je vous recommande de réserver une salle de jeu privée  par blocs de 90 minutes.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *